Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 14:36
Le Livre de Cervantès

DON QUICHOTTE  DE LA MANCHE de CERVANTES.

Classiques Garnier
Traduit par Louis VIARDOT.




Fou Don Quichotte ?


Nous le savons tous, Don Quichotte, passionné de lectures lisait du soir au matin et du matin au soir des récits de chevalerie qui lui embrumaient la tête. Parmi ces récits, on retiendra les célèbres Don Olivante  de Laure, Le Jardin des Fleurs le Chevalier de la Croix, Histoire du Chevalier Tirant le Blanc, les Remèdes à la jalousie, le Berger de Philida, Les Larmes d'Angèlique et bien sûr les quatre fameux volumes d'Amadus de Gaule. Il lut des années durant, vendit des terres pour acheter des livres, lut encore puis partit en quête d'aventures et de chevalerie.


Don Quichotte, je l'aime, parce qu'il y croit, parce qu'il est de toute son âme dans tout ce qu'il entreprend, parce qu’il est généreux. Il ne rêve que de réparer toutes sortes de torts faits aux humbles et pour cela, il s'expose  à une multitude de périls et reçoit en retour mille coups. Je l'aime parce que lui même est humble de coeur, naïf comme un enfant, vivant ses rêves, entraînant par fougue son fidèle écuyer Sancho dans mille désastres. J'aime leurs histoires de muletiers, de moulins, de grottes, d'enchanteurs. J'aime leurs démêlés avec le curé et le barbier, définitivement sages. J'aime les étonnants dialogues de Sancho et de sa femme qui disent l'éternel des couples, j'aime les récits dans le récits, la palpitante nouvelle du Curieux Malavisé, de cet homme qui voulait éprouver la fidélité de sa femme. Nous sommes en 1600 et là encore c'est l'éternel de l'amour et de l'amitié qui s'écrit. J'aime les haltes obligées imposées au récits et les nouveaux départs vers des péripéties et des rencontres foisonnantes, hilarantes. Un art du dialogue unique. Et puis, la gloire de Dulcinée, étrange Dulcinée enchantée qui sent l'ail et a l'apparence d'une vulgaire paysanne. Là, où le rêve ne se réalise pas, il y a enchantement,  mais la vérité du rêve, la vérité de la lecture demeurent intactes. Don Quichotte ne cède jamais sur son désir.


J'aime Don Quichotte, Sancho, le barbier, le curé, Cardénio, Dulcinée mais toute ma reconnaissance s'adresse à Cervantès. Il a écrit un livre si passionnant. Il n'a pas écrit une histoire. IL EST une écriture parfaite, splendide, inégalable. Comme un bon enchanteur il a donné vie, bonté humour, fantaisie, tendresse, immortalité à ses personnages.


DON QUICHOTTE, mille pages de bonheur assurées,  si tel n'est pas le cas, c'est que votre exemplaire est enchanté par un méchant enchanteur. Retournez, sans plus attendre, l'échanger chez votre libraire. Très bonne lecture,

publié dans Empan N°39

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Colet - dans Mon noyau de nuit et de lumière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche