Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 21:37

Conférence

« Aux voleurs d’enfance»

 

Rencontre avec Odile Barral

Magistrat

à partir de son livre

 

«Des enfants

-otages dans les conflits d'adultes»

(2013 ed. Erès)

 

Le mercredi 14 mai

2014 de

9h à 12h30

A l’Institut Saint-Simon

ARSEAA

Avenue du Général De Croutte

 

31100 Toulouse

 

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 10:20

 

 

 

Titre du symposium : Les revues scientifiques francophones de sciences de l'éducation : bilan et perspectives

 

 

  Co-directeur du symposium (EFTS): Jacques Fijalkow

 

Co-directeur du symposium :

Laboratoire : EFTS

Université : Toulouse-le Mirail  Pays : France

Statut : Professeur émérite

Courriel : jfijalko@univ-tlse2.fr

 

Ce symposium aura lieu à :

l'ENFA et à l'UTM  

 

Présentation du symposium (1 page maximum) :

La communauté des sciences humaines et sociales se préoccupe actuellement des écrits qu’elle produit et en particulier de ses revues, à preuve en septembre 2013 une rencontre à Paris de la Conférence des publications de psychologie en langue française (CPPLF) et à Istamboul un symposium sur les revues en sociologie de l’éducation (Dir. J.-L. Derouet). Le comité d'organisations des journées internationales de l'EFTS a donc accepté le principe d'accueillir un  symposium qui réunisse à son tour les responsables des principales revues francophones en sciences de l’éducation, voire au-delà, afin de faire un bilan de ces publications et de définir ensemble d’éventuelles perspectives communes. A notre connaissance, un tel symposium n’a jamais eu lieu. Il s’agit donc d’un symposium décroché des autres symposia des Journées Internationales de l’EFTS , mais qui comme ceux-ci se déroulera sur les deux journées des 5 et 6 juin 2014.

Ce  symposium réunit les responsables des principales revues francophones en sciences de l’éducation, afin de faire un bilan de ces publications et de définir ensemble d’éventuelles perspectives communes.

 

 

Communication 1 

 

Nom et prénom de l’intervenant : Jacqueline Descarpentries et Séverine Parayre

Laboratoire :  revue Recherches & Educations Université : Lille III

Laboratoire : Equipe PROFEOR Laboratoire CIREL EA 4354     

 

 

Titre de l’intervention : Héritage des travaux d’Alfred Binet et promotion de recherches innovantes en éducation      

 

Résumé de l’intervention     (10 lignes max) :    

 La revue Recherches & Educations est une revue autonome gérée par la société Binet Simon. Créée en 1899 par Alfred Binet sous le nom de la Revue Binet, elle continue à promouvoir la publication d’articles en lien avec les questions contemporaines de l’éducation tout en veillant à publier les archives du travail scientifique d’Alfred Binet. Habilitée par l’AERES depuis 2012, elle est animée par un comité de rédaction et un conseil scientifique rassemblant des chercheurs en sciences de l’éducation, veillant à la rigueur scientifique des articles proposés, tant autour d’une pluralité de travaux de recherche en éducation et en formation que des objets étudiés et des méthodes de recherche mobilisées. Elle se caractérise par une volonté éditoriale de choix de thématiques innovantes qui selon Schumpeter1, se caractérise par une dimension d’incertitude radicale sur l’avenir et dépend de la capacité des acteurs à créer de nouvelles combinaisons productives.

En partant de cette conception, nous proposons de partager notre expérience éditoriale, non pas résumée à une seule fonction de production des savoirs, mais comme un collectif organisé qui résulte généralement de contributions multiples d’organisations en réseau. Dans cette perspective, nous examinerons les combinaisons productives des savoirs publiés selon quatre axes : en premier lieu, comment notre expérience de publication dans l’incertitude des recherches en éducation s’articule autour des ressources internes des connaissances issues des travaux d’Alfred Binet ; dans un deuxième temps nous nous intéresserons aux statuts, aux qualifications et aux activités des enseignants-chercheurs placés dans la catégorie des experts de la connaissance, des coordinateurs des thématiques et des membres du comité de rédaction ; nous analyserons ensuite les spécificités de la représentation de la recherche autour des archives de Binet dans une perspective internationale de la recherche en éducation ; enfin, dans un quatrième temps, il s’agira d’examiner, à partir d’une étude empirique des productions de recherches publiées, comment notre activité éditoriale de recherches participe à un processus d’innovation dans la construction internationale des savoirs de la recherche en éducation dans notre monde contemporain.

 

Communication 2 

 

Nom et prénom de l’intervenant : LEBEAUME JOËL,

 

Laboratoire : Professeur de sciences de l’éducation

Université : Université Paris Descartes

 

Titre de l’intervention : Conception et évolution des listes de revues SHS de l’AERES : spécificités de la liste Sciences de l’Éducation

 

Résumé de l’intervention : Les modalités d’évaluation des unités de recherche mises en place par l’AERES dans le contexte d’une approche qualité certifiée par des organismes européens ont conduit à clarifier les outils de l’expertise. L’établissement de listes dans les différents sous-domaines disciplinaires SHS a été impulsé dès la fin des années 2000 avec le principe directeur de leur conception par les différentes communautés en associant en particulier le CNU et les sociétés savantes. Une réflexion approfondie menée en 2011 a contribué à la caractérisation des revues scientifiques et à sa discussion. L’état des listes actuellement disponibles indique les nuances entre les disciplines tant par leur existence ou non que par leur composition et leurs modes d’élaboration. La liste « sciences de l’éducation » est une liste « périmètre » élaborée par un comité d’actualisation large (AERES, CNU, personnalités, AECSE) et dont la singularité est la place réservée aux revues « interface » qui soulignent ainsi les relations entre recherche et valorisation. La communication précisera ces évolutions et ces spécificités.

 

Communication 3

 

Nom et prénom de l’intervenant : Audrey Gonin

 

Titre de l’intervention : Revues scientifiques et accès-libre : quels enjeux ?.

 

Laboratoire : revue Nouvelles pratiques sociales

Université : UQAM (Québec, Canada)  

 

Résumé de l’intervention : Différents pays, dont la Grande-Bretagne, les États-Unis et le Canada, mettent actuellement en œuvre des politiques visant à ce que les publications issues de recherches financées par des fonds publics soient rapidement diffusées en accès-libre. Ces politiques abaissant certaines des barrières économiques à l'accès aux savoirs rejoignent assurément un idéal de circulation des connaissances partagé par bon nombre de chercheur.e.s, et peuvent ainsi susciter un large assentiment. Par ailleurs, les conséquences que ces changements pourraient avoir sur les revues sont peu examinées. Afin de maintenir les revenus nécessaires à l'édition scientifique, le passage à l'accès-libre pour le lectorat sera-t-il compensé en faisant payer les auteur.e.s, ou par une augmentation des subventions aux revues ? En quoi le paysage éditorial pourrait-il être affecté par ces mesures, sur le plan de la  diversité des revues et des types de recherches faisant l'objet de publications (subventionnées ou non, qualitatives/quantitatives, options épistémologiques privilégiées, etc.) ? Cette communication ne visera pas à répondre à ces questionnements, mais à soulever les enjeux liés à la transformation majeure du champ des revues scientifiques qui est annoncée par le virage actuel des politiques de recherche. Les acteurs de ce champ ont en effet intérêt à s'approprier ces enjeux, afin de prendre position sur ces questions vis-à-vis des décideurs politiques.

 

Communication 4

 

Nom et prénom de l’intervenant : I. Delcambre

 

Laboratoire : Théodile-CIREL

 

Université : Université de Lille3

 

 

Titre de l’intervention : 

 

Résumé de l’intervention     (10 lignes max) :     Issue de la transformation des Cahiers Théodile, ReD occupe depuis 2011, parmi les revues en sciences de l’éducation, une place originale. Offrant des numéros varia aux chercheurs en didactiques, confirmés ou doctorants, elle retient des articles soumettant à la discussion des recherches effectuées ou en cours dans un esprit de dialogue entre didactiques (et avec d’autres disciplines), sans apologie ni inféodation à un courant ou à une école. Elle vise la lisibilité (voir ses principes d’expertise) ; elle privilégie le débat, épistémologique, théorique et méthodologique, entre chercheurs ou entre cadres conceptuels. Les numéros biannuels sont organisés en rubriques qui s’ajoutent aux articles varia : Documents et textes de référence, Techniques et outils, Recherches en langues étrangères. Son positionnement dans le champ des recherches en didactiques suppose l’autonomie des didactiques, qui est précisément ce qui permet, dans le cadre du projet d’une didactique comparée, de mener le dialogue entre elles.

 

Communication 5

 

Nom et prénom de l’intervenant : Charles Heimberg responsable éditorial du Cartable de Clio.

Laboratoire : Équipe de didactique de l'histoire et de la citoyenneté (ÉDHICE)                  

Université : Genève. Pays : Suisse.

Statut : professeur de didactique

Titre de l’intervention : Contenus, échelle géographique, statut, lectorat : la fragilité d'une revue intermédiaire de didactique de l'histoire

Résumé de l’intervention     (10 lignes max) : Le cartable de Clio, seule revue francophone actuelle dans le domaine de la didactique de l'histoire, est née en 2001 sous l'égide d'un éditeur qui a financé sa production matérielle pendant sept ans. Elle a ensuite été publiée par un autre éditeur, moyennant un subside de l'Académie suisse des sciences sociales. Cette revue traverse aujourd'hui des difficultés financières et organisationnelles consécutives à la fragilité de sa situation et à son caractère intermédiaire. Sa source de financement principale implique par exemple qu'elle devrait devenir une revue helvétique publiée dans les trois langues nationales, et donc majoritairement en allemand. Sa conception de la réflexion en didactique de l'histoire l'amène à interpeller des historiens pour qu'ils rendent compte de leurs recherches et réfléchissent à leurs implications pour l'enseignement et apprentissage de l'histoire. Sa volonté de s'adresser aux enseignants d'histoire, et même de susciter des contributions de leur part, ainsi que les différentes rubriques qui la composent, lui assignent également une identité mixte, entre communications de recherches expertisées, articles de commandes et chroniques d'expériences. Ce caractère intermédiaire de la revue produit de la fragilité et des difficultés, mais il est en même temps la conséquence directe de ses finalités et de ses objectifs scientifiques : faire avancer la réflexion sur l'enseignement et apprentissage de l'histoire au niveau de tous ses différents acteurs.

 

Communication 6

 

Nom et prénom de l’intervenant : Dominique Guy Brassart

 Laboratoire Spirale. Université Lille

Titre de l’intervention : La revue Spirale.

 

Résumé de l’intervention (10 lignes max) : (suivant la grille proposée) Choix des thèmes de publication

-       Choix des auteurs (jeunes chercheurs / chercheurs confirmés)

-       Processus de sélection des articles

-       Evaluation en double aveugle

-       Choix des experts

-       Quelle(s) méthodologie(s) de recherche

-       Quelle(s) discipline(s) de référence

-       Recherche et / ou recherche-action

-       Quel lectorat (abonnement, vente en librairie)

-       Positionnement entre terrain et recherche pure

 

Communication 7

 

Nom et prénom de l’intervenant : Virginie CZERNIAK

 

Titre de l’intervention :

 

Résumé de l’intervention :  La diffusion des travaux scientifiques : le défi du numérique

 

La prise d’importance croissante et inéluctable du numérique remodèle nécessairement la conception de la diffusion des travaux scientifiques et donc des revues. Créées et développées pour participer à la diffusion des savoirs de la communauté scientifique, principalement en sciences humaines et sociales, les Presses Universitaires du Mirail adhèrent à ces évolutions. Le virage numérique a donc été amorcé pour l’ensemble des revues qui contribuent à la richesse  du catalogue des PUM, et notamment la revue Les dossiers des sciences de l’éducation. Une ère de transition a donc été ouverte pour accroître le rayonnement et l’accessibilité des savoirs et participer à l’université de demain, selon des choix et des processus que nous aurons le plaisir d’exposer.

 

Communication 8

 

Nom et prénom de l’intervenant : Julie Delalande / Christine Seux

Laboratoire : Les sciences de l’éducation pour l’ère nouvelle

 

Titre de l’intervention : Quelle évolution de la politique éditoriale pour la revue internationale Les Sciences de l’éducation - Pour l’Ère nouvelle ?

 

La revue internationale Les Sciences de l’éducation - Pour l’Ère nouvelle, créée en 1967 par le professeur Gaston Mialaret, est une revue trimestrielle publiée actuellement par le Centre d’études et de recherches en sciences de l’éducation (CERSE). L’ambition de la revue est de faire connaître, y compris au-delà des frontières nationales, les résultats originaux de travaux de recherche dans le champ de l’éducation, de la formation et de la socialisation. Si la revue bénéficie d’une certaine notoriété dans le paysage des revues internationales francophones de recherche en éducation, la question de la visibilité et de la qualité de la diffusion reste une des préoccupations centrales de la Rédaction. En témoignent la création en 2012 d’une liste de diffusion et la mise en ligne en 2013 des numéros récents de la revue sur le portail Cairn Info. L’équipe rédactionnelle s’efforce, par ailleurs, d’améliorer la qualité et la diversité de ses publications en ouvrant celles-ci à des disciplines connexes (sociologie, philosophie de l’éducation, etc.), en favorisant des approches pluridisciplinaires, en sollicitant des coordinateurs de numéros et en diversifiant le choix des experts en fonction du contenu des articles soumis.

 

Communication 9

 

Nom et prénom de l’intervenant : Jean-Yves Rochex

 

Laboratoire : Laboratoire Escol-Circeft

Revue française de pédagogie (IFE)

 

 

Titre de l’intervention : La recherche francophone en éducation,

au prisme de la Revue française de pédagogie

 

Résumé de l’intervention  :    

On tentera, dans cette intervention, de rendre compte des réflexions sur la recherche francophone en éducation que suscite une dizaine d’années de travail en tant que co-rédacteur en chef de la Revue française de pédagogie. Ces réflexions, appuyées sur la responsabilité de faire vivre et se développer une revue généraliste et pluri-disciplinaire de recherche en éducation, porteront non seulement sur le projet éditorial, le fonctionnement ou la place de cette revue dans le champ, mais également sur les évolutions et la structuration de celui-ci (rôle et poids du CNU, de l’évaluation des laboratoires, de la bibliométrie…), ainsi que sur les rapports complexes et parfois mouvants entre une revue généraliste et des revues spécialisées, disciplinaires ou thématiques.

 

Communication 10

 

Nom et prénom de l’intervenant : Jean-Noël Blocher

Laboratoire : Education et didactique

Université : Espé Bretagne

 

Titre de l’intervention : Articles publiés, articles non publiés, procédure d’évaluation et référencement :

7 ans de publication de la revue Èducation & Didactique

 

En s’appuyant sur un ensemble de données statistiques relatif aux sept années d’existence de la revue Education & Didactique, cette contribution a pour objets (i) d’analyser la nature des articles publiés, que se soit du point de vue de leur origine disciplinaire, institutionnelle ou géographique ; (ii) de répertorier et d’analyser les causes de refus des articles et par la même de revenir sur la procédure d’évaluation en vigueur au sein de la revue ; (iii) d’évoquer les campagnes de référencement dont la revue a fait l’objet. In fine, nous tenterons de dégager les perspectives d’évolution ouvertes par ce bilan, en évoquant d’une part les nouvelles formes d’évaluation actuellement à l’essai, et, d’autre part, en pensant aux articles de demain qui gagneront à tirer parti des possibilités multimédias offertes par la publication en ligne

 

Communication 11

 

Nom et prénom de l’intervenant : Claude Raisky

Laboratoire : revue Travail et Apprentissages

Université :

 

Titre de l’intervention : La revue Travail et Apprentissages

 

Résumé de l’intervention : Travail et Apprentissages, paraît depuis 6 ans à raison de deux numéros par an. C’est une revue papier (version électronique en cours). Elle est diffusée par abonnement et en librairie.

Son champ est celui de la compréhension des processus d’apprentissages professionnels dans le travail et pour le travail.

Le conseil scientifique international comprend à la fois des chercheuses et chercheurs en Sciences de l’éducation et en Psychologie.

Classée en Sciences de l’éducation, nous aurions aimé qu’elle le soit aussi en Ergonomie.

Tous les articles proposés sont soumis en double aveugle à deux experts, membres de notre CS. Ce doit être des articles de recherche ou de synthèse.  Les auteurs publiés sont à la fois des jeunes et des seniors.

La principale discipline contributive aux travaux publiés est la psychologie ergonomique, toutefois, les domaines théoriques de référence sont multiples, comme les méthodologies de recherche mises en œuvre.

Quelques problèmes qui seront traités : les limites entre les disciplines psychologiques auxquelles nous faisons appel et la didactique professionnelle sont-elles pertinentes ? Quels critères de scientificité? Faut-il se poser la question de notre impact sur les pratiques professionnelles ? La course à la publication des jeunes E.C. : quels effets ?

 

Communication 12

 

Nom et prénom de l’intervenant : Gilles Raîche (en vidéo-conférence)

Laboratoire :

Université : Université du Québec à Montréal              

 

Résumé de l’intervention        

 

Une proposition pour encadrer la présentation d’articles de recherche théorique à la Revue des sciences de l’éducation

 

Contrairement à l’article de recherche théorique, l’article de recherche de type empirique se caractérise par une structure généralement assez bien acceptée par la communauté des chercheurs en éducation. Dans le cas d’un article de recherche de type théorique, il ne semble pas qu’une formalisation ait été adoptée. Pourtant, celle-ci serait utile, autant pour soutenir le travail d’évaluation de tels articles que pour permettre la reproductibilité de ce type de recherche. Dans ce contexte, la Revue des sciences de l’éducation a pris la décision d’adopter certaines lignes directrices au regard de la rédaction d’un article de recherche de type théorique. Premièrement, une classification des types de recherche théorique sera présentée ainsi que la description de leur particularité. Ensuite, nous proposerons une formalisation de la présentation d’un article de recherche de type théorique. Enfin, nous insisterons sur l’importance de décrire la méthodologie utilisée dans une recherche de type théorique.

 

Communication 13

 

Nom et prénom de l’intervenant : Pierre-François Coen (vidéo conférence).

Laboratoire:

Université : Haute école pédagogique de Fribourg (CH)........... Pays : Suisse..

Statut : rédacteur responsable de la revue Formation et pratiques d’enseignement en questions (FPEQ), la revue des Hautes écoles pédagogiques et institutions assimilées de Suisse romande et du Tessin

 

Titre de l’intervention :

 

Résumé de l’intervention : Après 10 ans d’existence, quelles remises en question ?

 

La revue Formation et pratiques d’enseignement en questions (FPEQ) a été créée en même temps que les Hautes écoles pédagogiques de Suisse romande (HEP).

Elle se fixait alors un double objectif : offrir une plate-forme de publication et

d’échanges pour les professeurs de ces différentes institutions et nourrir leurs réflexions par la diffusion de travaux scientifiques issus d’une communauté plus large de chercheurs francophones oeuvrant dans le champ de la formation des enseignants.

Après 10 années d’expérience beaucoup de choses ont changé - notamment le niveau d’expertise en recherche des professeurs - et cette revue entièrement financées par les HEP - se trouve face à différents questionnements que nous aborderons durant notre exposé : 1) nécessité d’une reconnaissance internationale,

2) choix d’un format de diffusion (papier ou électronique en accèsouvert)

3) adéquation du contenu par rapport au lectorat (numéros thématiques

ou collection de varia), 4) élargissement du public - cible et des thématiques

(formateurs d’enseignants ou formateurs dans d’autres disciplines, enseignants de terrain)

5) modalités de gestion (bénévoles ou rédaction

professionnelle)

 

Pour plus amples renseignements :


http://blogs.univ-tlse2.fr/convisciencia/

 

 Chercher et inventer.

Inventer et  transmettre

Transmettre et continuer

 

Le savoir et sa recherche

La recherche du savoir

Le savoir de la recherche.

 

La recherche du meilleur

Tant et tant d’heures

De travail passionné.

 

Bravo à tous !

 

J’y serai

Je vous rencontrerai

Je vous raconterai.

MJA

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 11:44

4e rencontres Ville & Handicap


Les éditions érès s'associent  à nouveau cette année

au Pôle Handicap de la Mairie de Toulouse pour lesJournées Ville et Handicap

qui se dérouleront du 25 au 27 novembre

autour du thème « L’enfant handicapé dans la ville »

Consulter le programme


Dans ce cadre, deux conférences :

« L’enfant handicapé dans la ville »

Mardi 26 novembre 2013

Parmi les intervenants, des auteurs érès :  Patrick Ben Soussan,
ainsi que Cécile Herrou et Régine Scelles
au Centre de Congrès Pierre Baudis
11 Esplanade Compans Caffarelli – 31000 Toulouse
Entrée libre

---

« L'enfant handicapé à l'école »

Avec Jean-Jacques Guillarmé

Mercredi 27 novembre de 14h à 17h

à la Salle du Sénéchal 
17 Rue de Rémusat–31000 Toulouse
Entrée libre
En partenariat avec l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation - Académie de Toulouse.

 

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 15:05

à Toulouse au TNT
(Théâtre National de Toulouse)

sur le thème
Le bébé et sa famille dans la ville

Vous inscrire en ligne

Vous pouvez télécharger le dépliant ici

Télécharger le bulletin d'inscription individuel
Télécharger le bulletin d'inscription en formation continue


 Les 5èmes Journées Spirale 
auront lieu

les 5 et 6 décembre 2013

à Toulouse au TNT
(Théâtre National de Toulouse)

sur le thème
Le bébé et sa famille dans la ville

Vous inscrire en ligne

Vous pouvez télécharger le dépliant ici

Télécharger le bulletin d'inscription individuel
Télécharger le bulletin d'inscription en formation continue
Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 17:30

Pour en finir avec les dons, le mérite, le hasard, GFEN. (2009). Paris : La Dispute.

« Vous devez aimer votre instituteur, lui obéir, le respecter, lui être reconnaissant ».(Musée du vieux Lacaune-les-Bains dans le Tarn). Salle « L’école »

Un livre qui écrit la résistance au normatif et crée l’espérance du « mieux » à l’école.

Liberté, égalité, fraternité. Ce livre est écrit par des hommes et des femmes qui disent non, qui disent  oui, qui inventent  les possibles de l’école malgré ses malgré et qui la construise obstinément dans une idéologie obstinée,  qui nomment  les enfants au cœur d’un savoir de transmission à recevoir et à structurer par leur jeune cerveau avide ou, hélas,  déjà las.

Catherine Malabou,  dans La plasticité de notre cerveau ou l’aptitude à changer de destinée. dit non à un cerveau fédérateur sans conscience et non porteur d’histoire du sujet. Elle dit oui à un cerveau inscrit dans des interactions environnementales. Elle dit oui à la plasticité du cerveau mais non à sa flexibilité normative et docile. Elle dit oui à un cerveau qui résiste aux normes préétablies à la pensée, elle dit oui à un cerveau qui crée la pensée inter mondialiste

Que créent donc ces auteurs, Inventeurs d’école ? A quoi et à qui résistent-ils ? Avec quels états d’âmes ? Optimistes ? Pessimistes ? Calmes ? Tumultueux ?  Certainement tous porteurs de la vie en marche refusant la fatalité. Lucien Sève dans   Les « dons » n’existent toujours pas rappelle avec énergie qu’on ne naît pas homme mais qu’on le devient, que les enfants sont « tous capables » pour reprendre la formulation du GFEN. Il dit non à une causalité trop simple liant résultats scolaires et milieu social, il dit oui à une école permettant le développement personnel des enfants , seul moteur de l’apprentissage.

Michel Duyme  etChristine Capron  dans  Handicap, performances intellectuelles et inégalités sociales disent non à une définition statique du handicap désignant  une altération de la fonction, ils disent oui à l’action de l’environnement comme suscitant une possible évolution. Vygotski, encore et toujours chez tous, comme le Père symbolique de l’ouvrage.  Quand l’école se fait environnement alors Christian Laval dans  Division sociale et nouveau modèle éducatif dénonce ce qu’il appelle « une démocratie ségrégative de l’école » qui cache mal une hiérarchisation sociale derrière une massification intensive de l’enseignement. A l’instar de Bourdieu, il fait le triste constat d’une génération « abusée »et « désabusée. » Il  dit non à une différenciation ethnique à l’intérieur de l’école, il dit oui à une école porteuse de valeurs, il dit non à un marché scolaire de masse, il dit oui à une école non orientée de façon intensive vers le professionnalisme. Il dit non à une école ségrégative, il dit oui à une école qui apprend  « le vivre ensemble » Ces oui et ces non,  Denis Paget dans Ecole et distance culturelle les reprend. Il dénonce les établissements dévalorisés et l’instauration d’une crise culturelle qui éloigne les élèves, les exclue d’une vie sociale porteuse de valeurs. Il dit non à l’utilitarisme social de l’école, il dit oui à l’école qui transmet le dialogue intergénérationnel. Il  dit oui à une école citoyenne qui construit une identité collective.

Martine Alcorta dans Pour une école de l’égalité des acquis interroge le mythe de l’égalité des chances et le lien entre décrochage cognitif et scolaire. Références faîtes à Emilia Ferreira (mère symbolique) et Vygotski (père symbolique). A lire de toute urgence pour comprendre la nécessité de repenser les cadres scolaires qui permettent à l’enfant de construire savoirs et apprentissages. Quant à Laurent Ott dans L’alliance éternelle du sanitaire et du sécuritaire, il dit non à « l’extinction d’une philosophie de l’éducation ».  il dit non  à une école prédictive qui stigmatise, il dit oui à une école qui ne confond culture et sécuritaire, culture et sanitaire. Il dit non à une école immobile gelant le savoir. Du non au sécuritaire encore avec Maryse Vaillant : le choix éducatif, la seule alternative au sécuritaire. L’auteure interroge  les nouvelles valeurs que l’école doit mettre en chantier pour l’éducation de l’enfant. Développer la créativité n’empêche pas dit-elle d’acquérir les déclinaisons latines. L’école doit transmettre et civiliser dans un échange qui laisse place à l’erreur et à la transmission. Toute une éthique devant laquelle, affirme-t-elle, nous ne devons pas baisser les bras. Ne pas non plus baisser les bras devant Des ignorances discriminantes. Ainsi  Jean-Louis Sagot-Duvauroux par l’analyse du titre du roman de Camara Laye, L’Enfant noir, attire notre attention sur le détournement du savoir implicite et l’entretien des ignorances discriminantes. A lire de très près L’auteur remet la pendule  de l’école à l’heure de l’universel. Jacques Fijalkow nous invite dans la salle de lecture, Entre sciences de la nature et sciences sociales : la lecture. L’auteur traite des idéologies dans lesquelles s’inscrit l’enseignent de la lecture et analyse l’exemple de la dyslexie. Il s’agit là d’un travail de recherche sur une pratique inscrite dans du théorique mais aussi du politique.  Jacques Fijalkow distingue deux courants majeurs de l’apprentissage de la lecture. Le courant « Scientiste » ou « cognitif ». Le courant « constructiviste » (ou « socio constructiviste »). Nous retrouvons dans l’exposé de ces deux courants la problématique des chapitres précédents constituée  de statique ou de dynamique, de cognitif ou d’interactions environnementales. L’auteur dit non à un apprentissage de la lecture qui serait statique. Il dit oui à un apprentissage qui serait construit par l’enseignant et qui construirait l’élève, à partir d’outils relationnels et pédagogique, à partir d’un partenariat entre les enseignants et le collectif des acteurs de la lecture. Il souligne aussi l’importance des évaluations des pratiques d’apprentissage mais surtout il place l’élève au centre  de l’action de l’enseignant. L’élève bien vivant, avec son histoire, son désir de lire, ses balbutiements mais aussi sa créativité. Vygotski encore. Quand le maître accompagne l’élève dans la découverte de nouveaux savoirs. Apprendre à lire selon Jacques Fijalkow n’est pas un acte solitaire. Il prend racine dans le plaisir de lire mais se continue avec les autres, le groupe que constituent la classe et le maître d’école. Apprendre à lire, nous dit-il, est un acte de partage, certes cognitif mais avant tout social. Dans ce même article, l’auteur illustre son propos par une analyse de la dyslexie qui selon lui ne relève ni d’une maladie, ni d’un trouble psychologique mais bien plus d’un dysfonctionnement social : quand l’enfant prend la lecture comme champ de bataille sur lequel il interroge le sens donné par les adultes (souvent sa famille) à la lecture. Il signale la dimension politique de toutes ces données et reste pessimiste : le courant socio constructiviste peine à résister au courant cognitif. Inquiétant donc, selon lui.

Hélène Romian dans Culture communes en Français. A quelles conditions ? interroge  le rôle du langage écrit et oral à l’école et définit ainsi une culture langagière à deux versants et insiste sur la formation nécessaire des maîtres pour cette culture soit partageable, ne reste pas lettre morte dans « l’enfer des inégalités ». Quant à Elisabeth Bautier, elle démonte dans  Ambitions et paradoxes des pratiques langagières scolaires le paradoxe suivant : une démagogie de l’oral pourrait, si on n’y prend pas garde masquer une approche structurée des problématiques cognitives car l’oral reste souvent superficiel et surtout certains sont démunies devant cette capacité. Certes, dit-elle, il ne faut pas transformer les élèves en « écoutants », certes, il faut leur apprendre à s’exprimer mais il ne faut pas réduire schématiquement l’enseignement des connaissances à un oral qui peut être démagogique.

 

Cet ouvrage est très constructif. Il sait dire non avec vigueur  mais il sait construire ses oui impératifs. A lire, en cette semaine de rentrée, crayon en main, d’autant plus qu’il est énoncé clairement et…facile à lire. L’intelligence se lit toujours facilement parce qu’elle donne à espérer. Espère l’école c’est espérer le meilleur.

Je rentre en classe, tu rentres en classe, il ou elle rentre en classe, nous rentrons en classe, vous rentrez en classe, ils ou elles rentrent en classe… En culottes courtes !

A tous les Inventeurs, je souhaite une heureuse rentrée  et n’oubliez pas de relire Le cancre de l’ami Prévert MJA 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 19:58

Journée d’étude pluridisciplinaire

 

Enfance et création

 

 

Responsables

de la manifestation scientifique et artistique :

 

Christine Pérès,

Professeure de littérature espagnole contemporaine

Chantal Zaouche-Gaudron,

Professeure de psychologie de l’enfant

Jérôme Carrié,

Chef de projet en Art contemporain

 

 

Mardi 4 juin 2013, 9h-18h

 

 

Université de Toulouse II-Le Mirail

Atelier des Arts, salle FC101, La Fabrique 

 

 

 

Matin

 

Modératrice : Chantal Zaouche Gaudron, Professeure de psychologie de l’enfant, Université de Toulouse II-Le Mirail

Jérôme Carrié, Chef de projets en art contemporain, CIAM, Université

de Toulouse II-Le Mirail

Henri Bornstein, Auteur, Metteur en scène, Compagnie Nelson

Dumont

10h-11h15 L'enfance et la source de l'art. Éloge des commencements

Alain Kerlan, Philosophe, Professeur des universités en Sciences

de l'éducation, ISPEF, Université Lyon 2

11h15-11h30 Pause

11h30-12h Faire tomber les murs

Henri Bornstein, Auteur, Metteur en scène, Compagnie Nelson

Dumont

12h-12h30 Discussion

12h30-14h Pause-déjeuner

 

Après-midi


Modérateur : Jérôme Carrié

14h-15h15 L'éducation à l'art et par l'art : Pourquoi ? Comment ?

Jean-Gabriel Carasso, Auteur, réalisateur, directeur de l'Oizeau

rare, Association de recherche sur les politiques culturelles

15h15-15h45 Le processus de création de “La ville rêvée” et de “Regarder dehors”

: une expérience artistique partagée

Jérôme Carrié, Chef de projets en art contemporain, CIAM, Université

de Toulouse II-Le Mirail

15h45-16h15 Approche psychologique de l’enfant créateur

Chantal Zaouche-Gaudron, Professeure de psychologie de l’enfant,

Université de Toulouse II-Le Mirail

Virginie Espuig et Cécile Guiral, Etudiantes en Master “Psychologie

du développement”, Université de Toulouse II-Le Mirail

16h15-16h30 Discussion

16h30 Visite de l’exposition “Regarder dehors”, la Fabrique, proposée

par le CIAM dans le cadre du programme de recherche de l'IRPALL

“Enfance et Création” et du projet “Faire tomber les murs”

de la Compagnie Nelson Dumont.

17h Cocktail de clôture 

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 16:28

Jeudi 30 mai 2013


8h30 - Accueil des participants (Bâtiment de l’Arche – Amphi 9)


9h - Séance d’ouverture du Colloque (Amphi 9)


9h30-10h30 : Conférence plénière : Psychologie du Développement et de l’Education : un retour vers le futur ? Felice Carugati
(Amphi 9)


10h45-12h : Ateliers 1, 2 et 3 (Maison de la Recherche


Pause déjeuner


14h-15h30 : Ateliers 4, 5 et 6 (Maison de la Recherche)


Pause café


16h-17h30 : Ateliers 7 et 8 (Maison de la Recherche)


20h : Repas de gala


Vendredi 31 mai


9h - Accueil des participants (Bâtiment de l’Arche – Amphi 9


9h30-10h30 : Conférence plénière : Psychologie du développement et de l’éducation : une ou des discipline(s) en mouvement(s) ? -


Benoît Schneider (Amphi 9)


10h45 – 12h : Ateliers 9, 10 et 11 (Maison de la Recherche)


Pause déjeuner


13h30-14h30 : Session de Communications affichées (Maison de la Recherche, salle D28))


Modérateurs : Amélie Courtinat-Camps, Frédéric Fourchard & Hervé Larroze-Marracq


14h45-16h30: Ateliers 12, 13 et 14 (Maison de la Recherche)


16h30 – Clôture du Colloque : Bilan et perspectives (salle D29)


Atelier 1
Enfance en danger (salle D29)


Modératrice : Chantal Zaouche Gaudron


• La représentation de l’enfance en danger dans la littérature contemporaine pour la jeunesse

- Luc Jansen & Benoît Schneider


• Attachement, problèmes de comportement et
qualité de vie des enfants placés en foyer - Emmanuelle Toussaint, Agnès Florin, Benoît Schneider & Fabien Bacro
• De l’exposition à la violence conjugale à la maltraitance : effets sur le développement de l’enfant -
Olivia Paul & Chantal Zaouche Gaudron


Atelier 2
Identité et orientation scolaire et professionnelle
(salle D30)


Modérateur : Yves Prêteur


• Sens de l’orientation des collégiens orientés vers des dispositifs « atypiques ». L’exemple des classes
préparatoires aux formations professionnelles

-Vincent Bouzignac, Valérie Capdevielle-Mougnibas & Myriam de Léonardis• Relations entre profils identitaires et profils motivationnels à l’université - Christine Cannard,
Claire Safont-Mottay & Lyda Lannegrand-Willems
• Quel(le) psychologue? Une profession imaginée d'une génération à l'autre – Patrizia Selleri & Felice Carugati


Atelier 3

Relations fraternelles (salle D31)


Modératrice : Mandarine Hugon


• Evaluation des pratiques éducatives et des relations gémellaires : validation d’un questionnaire pour les mères de jumeaux de 4-7 ans

-Marie Lamarque, Olivia Troupel-Crémel & Chantal Zaouche-Gaudron
• L’enfant porteur de handicap et sa fratrie. Autisme et trisomie 21, quelles représentations dans la littérature
jeunesse ? - Lise Lemoine, Sandrine Pralet, Luc Jansen, Benoît Schneider & Marie-Claude Mietkiewicz,
• Relations fraternelles et appropriation de la famille recomposée par l’enfant : une approche écosystémique - Charlotte Djo Lou & Chantal
Zaouche Gaudron


Atelier 4

Lecture, écriture et apprentissages (salle D28)


Modératrice : Claire Safont-Mottay


• Le dépistage précoce des difficultés d'apprentissage de la lecture : pour une approche cognitive éducative
-Moufida Merakeb, Akila Khebbeb & Farid El Massioui
• Le traitement visuel simultané est-il impliqué dans l’apprentissage de l’orthographe lexicale à
tous les niveaux scolaires ? - Nathalie Chaves & Marie-Line Bosse
• Ecriture SMS, une écriture automatisée ? Production de SMS en situation de double tâche chez des adolescents
et des adultes - Céline Combes, Olga Volckaert-Légrier & Pierre Largy


Atelier 5

Socialisation horizontale (salle D29)


Modératrice : Lyda Lannegrand-Willems


• Une approche de l'influence du milieu de socialisation par le choix d'un nouveau camarade de classe chez
des enfants âgés de 3 à 6 ans

- Jennifer Kerzil
• Socialisation horizontale à l’adolescence : Entre soutien social perçu et conformité extrême aux pairs

- Lucie Hernandez, Nathalie Oubrayrie-Roussel & Yves Prêteur
• Les jeux vidéo violents et la vie psychosociale des jeunes joueurs vietnamiens : Quelles relations et quelles
différences par rapport aux sujets occidentaux ?

-Ngoc Diep NGuyen, Emilie Chanoni & Thi Minh Duc Tran
• La construction identitaire chez les jeunes adolescentes à l’ère numérique : Exploration de soi et
Rapport à internet - Nancy Rodriguez, Claire Safont-Mottay & Yves Prêteur


Atelier 6

Relations familiales et développement de
l’enfant (salle D30)


Modératrice : Myriam de Léonardis


• Les réactions parentales face aux émotions de leur enfant et les compétences socio-émotionnelles
d’enfants d’âge préscolaire

- Stéphanie Mazzone & Nathalie Nader-Grosbois
• Dynamique de la relation coparentale et développement socio-affectif du jeune enfant

- Véronique Rouyer & Marie Huet-Gueye
• Entre l’enfant et ses grands-parents, une bonne distance en construction. Guides pour jeunes parents, guides pour jeunes grands-parents : regards croisés
-Marie-Claude Mietkiewicz & Benoît Schneider
• Attitudes envers l’homoparentalité : une comparaison entre psychologues français et québécois

- Olivier Vecho & Benoît Schneider


Atelier 7

Construction identitaire à la fin de l’adolescence (salle D29)


Modératrice : Nathalie Oubrayrie-Roussel


• Evaluation des processus identitaires chez des adolescents et des adultes émergents en France et en Suisse

- Grégoire Zimmermann, Lyda Lannegrand-Willems, Christine Cannard & Claire Safont-Mottay
• Qualité des relations parents-enfant et formation de l'identité chez les adultes en émergence : étude franco-suisse

- Lyda Lannegrand-Willems, Grégoire
Zimmermann, Christine Cannard & Claire Safont-Mottay
• « Qui suis-je ? » : la construction de l’identité culturelle et le type de relations aux parents chez des adolescents suisses et issus de l’immigration - Elodie
Biermann Mahaim
• La construction de soi en contexte scolaire et familial : analyse d’un engagement stratégique des adolescents de 14 à 17 ans - Alexandra Leyrit


Atelier 8

Identité, corps et développement de la personne (salle D30)


Modératrice : Valérie Capdevielle-Mougnibas


• La place de l’estime de soi globale et physique dans la construction identitaire de l’adolescent

- Frédéric Fourchard & Amélie Courtinat-Camps
• Les marquages corporels chez l’adolescent : Entre modernité et quêteidentitaire ?

- Amel Dehane
• Le corps à l’oeuvre. Les fonctions d’individuation du tatouage chez le jeune
adulte - Hervé Larroze-Marracq, Ania Beaumatin & Angiolina Bedard
• Adaptation, créativité et identisation avec l’avancée en âge - Pierre Tap & Ana Bela Mendes


Atelier 9

Cognition sociale chez l’enfant d’âge préscolaire
(salle D155)


Modératrice : Michèle Guidetti


• Développement des conventions sociales dans les jeux entre enfants de 3 à 7 ans : quels usages du langage et des objets ?

- Audrey Barthélémy, Valérie
Tartas & Michèle Guidetti
• Impact d’un entrainement à court terme des capacités en cognition sociale chez des enfants toutvenant d’âge préscolaire

- Marine Houssa & Nathalie Nader-Grosbois
• Relations entre capacités d’autorégulation comportementale, habiletés sociales et performances académiques lors de la transition école maternelle/école élémentaire - Blandine Hubert, Philippe Guimard & Agnès Florin


Atelier 10

Adaptation sociale du jeune enfant et milieux de vie (salle D29)


Modératrice : Hélène Ricaud-Droisy


• Accueil des enfants en situation de handicap dans les structures collectives de la petite enfance : effets
sur le développement socio-affectif de l’enfant, sur la qualité de vie de la famille et sur les représentations
des professionnels - Elodie Fontaine & Chantal Zaouche Gaudron
• Représentations de son propre rôle chez des éducatrices
a la crèche par rapport à l’adaptation socio-affective, jeu et interactions sociales des enfants
- Barbara Ongari & Francesca Tomasi
• L’école, source de résilience - Manuela Braud


Atelier 11

L’éducation du point de vue des professionnels
(salle D30)


Modératrice : Olivia Troupel-Crémel


• Observer dans la recherche et à la crèche : Conditions pour l’efficacité des interventions de formation

- Paola Molina, Monica Marotta & Daniela Bulgarelli
• Les stratégies d’ajustement des enseignants de maternelle face au défi de l’inclusion scolaire : l’exemple des autismes

- Pierre Denis & Véronique Goussé
• Rapports à la fonction tutorale des artisans - maîtres d’apprentissage et socialisation professionnelle des apprentis : l’exemple de l’apprentissage salarié de niveau V (CAP-BEP) - Cécile Favreau
• Risques psycho-sociaux et conduites paradoxales au travail - Pierre Tap & Philippe Anton


Atelier 12

Interactions et apprentissages scolaires (salle D155)


Modératrice : Valérie Tartas


• Le rôle de la voix de l’enseignant dans les situations d'apprentissage

- Laetitia Bruckert &
Christine Sanguin-Bruckert
• La verbalisation des émotions et des expériences personnelles en leçon d’éducation interculturelle : analyse des processus de secondarisation

- Nathalie Muller Mirza, Michèle Grossen Stéphanie de Diesbach-Dolder & Laura Nicollin
• Interagir avec un agent virtuel : une situation de narration interactive avec des enfants de 7-8 ans

- Emilie Chanoni, Anne Bersoult, François Rioult,
Ovidiu Serban & Alexandre Pauchet
• Etude des Rythmes Scolaires en Algérie

- Louisa Marouf & Rachid Khelfane
• Evaluation et auto-évaluation des niveaux et des variations de l'attention de l’enfant à l'adulte : approche
chronopsychologique

- Nadine Le Floch,


René Clarisse & Emily Faget-Martin


Atelier 13

Estime de soi et développement typique ou atypique (salle D29)


Modératrice : Marie Huet-Gueye


• Une étude des rapports entre timing pubertaire perçu et estime de soi chez des adolescents belges
ou français

- Fabienne Glowacz, Nathalie Oubrayrie- Roussel, Claire Safont-Mottay & Emeline
Bardou
• Spécificités de la perception de soi d’enfants ayant une déficience intellectuelle et impact sur le
lien entre leur Théorie de l’Esprit et leur adaptation sociale

- Catherine Fiasse & Nathalie Nader-
Grosbois
• Evolution de l’estime de soi des élèves dyslexiques scolarisés dans une école spécialisée

- Tamara
Leonova
• Construction identitaire à l'adolescence : enjeux de la pratique et du sens accordé au théâtre -
Mandarine Hugon


Atelier 14
Genre, éducation familiale et expérience scolaire (D30)


Modératrice : Véronique Rouyer


• Types et domaines de prescriptions parentales : différences de sexe et effet sur la prise de risque chez l’enfant préscolaire

- Marie-Axelle Granié
• L’expérience scolaire des filles et des garçons à
l’école maternelle : une approche psychologique et développementale de la fabrique des genres

- Yoan Mieyaa, Véronique Rouyer & Alexis le Blanc
• Etude du climat scolaire au collège et au lycée : différences entre filles et garçons - Sylvie Esparbès-
Pistre & Geneviève Bergonnier-Dupuy
• Perception du climat scolaire et du stress scolaire auprès d’une population d’enfants et de pré-adolescents
intellectuellement précoces ou typiques

- Sylvie Esparbes & Nathalie Pigem
• Education familiale et performances scolaires de l’enfant : mise à l’épreuve d’un modèle structural
auprès des mères et des pères - Youssef Tazouti & Annette Jarlégan


Colloque international
du Réseau Interuniversitaire de Psychologie
du Développement et de l’Education
(RIPSYDEVE)
Actualités
de laPsychologie
duDéveloppement et de l’Education

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 18:57

11 avril 20 h 30 - Librairie Ombres blanches
                            Jean-Pierre Lebrun Se déprendre du maternel
                            Discutant : Marie-Jean Sauret
                           
Plus de détails

15 avril 18 h 00 - Librairie Ombres blanches 
                            Odile Barral Des enfants-otages dans les conflits d'adultes
                            Discutants : Marie Lafosse, Louis Ruiz et Michel Vignes 
                           
Plus de détails

15 avril 18 h 00 - Hôtel-Dieu St Jacques - Salle des colonnes
                            Emmanuel Hirsch L'euthanasie par compassion ?
                            Manifeste pour une fin de vie dans la dignité
                           
Plus de détails

16 avril 17 h 00 - Librairie Etudes - Université Le Mirail
                            Oeuvre de Philippe Malrieu Penser la socialisation en psychologie
                           
Plus de détails

19 avril 09 h 30 - Caisse d'Epargne 11 rue du Languedoc
à 12 h00
              Benoît Eyraud Comment assister une personne très vulnérable,
                            la représenter tout en respectant sont autonomie ?
                                       entrée libre mais inscription obligatoire-coupon réponse à renvoyer avant le 12 avril

19 avril 14 h 00 - Institut St Simon
à 17 h 00
             José Morel Cinq-Mars Qu'est-ce qui distingue un parent
                            d'un éducateur par profession ?
                            Sur inscription

 

Allez-y mais ne vous découvrez pas d'un fil, nous sommes en avril ! MJA

 

ET AUSSI - Une information de notre partenaire le TNT

13 avril 15h30 - Conférence - débat
                          Le Théâtre en liberté
                          Laurent Pelly et Jean-Marc Hovasse
                                    A l'occasion de la création de « Mangeront-ils ? » de Victor Hugo
                                    Plus de détails

 

 


Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:00


La revue Dialogue et les Editions érès

vous invitent à participer au Colloque 
           
 
Familles et couples, d'hier à demain
Samedi 8 juin 2013 de 9 à 17 heures
Institut de psychologie, université Paris Descartes, 92100 BOULOGNE

Intervenants : Gérard Bonnet, Irène Théry, Gérard Neyrand,
Régine Scelles, Françoise Payen, Philippe Robert, Jean-G. Lemaire

Et aussi : Marthe Barraco-de Pinto, Florence Bécar, Gillonne Desquesnes,
Alain Ducousso-Lacaze, Didier Drieu, Monique Dupré la Tour, Anne Husser,
Bernadette Legrand, Ginette Lespine, Denis Mellier, Sylvain Missonnier,
Haydée Popper-Gurassa et Ouriel Rosenblum

Consulter le programme détaillé

Tarifs d'inscription :
- Inscription individuelle : 80 €
- Abonné à Dialogue : 30 € - N° abonné obligatoire :
- Etudiants - Chômeurs : 10 € - Joindre justificatif

ou souscrivez à l'abonnement découverte de Dialogue (4 n°) 
et profitez du prix "abonné" pour ce colloque soit au total 70 €

Inscription en ligne sur le site des éditions érès
ou
Imprimer le bulletin d'inscription

Formation continue : n° 11753491675

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 18:46

En butinant pour ma thèse, je suis tombée sur une étude intéressante, avec une large bibliographie. Cette étude est  intitulée « Les représentations des personnages ayant une déficience motrice dans la littérature  de jeunesse. Etude comparative exploratoire France / Italie » de Laurence Joselin et Régine Scelles.

J’en recopie le résumé :

« Cet article présente les résultats d’une étude sur les représentations de la déficience motrice dans les livres pour  enfants, ou plus exactement l’analyse  des composantes des représentations des personnages atteints d’une déficience motrice proposées  aux enfants, par une société donnée, à travers les livres de jeunesse. Nous avons analysé 16 livres publiés en France et en Italie. Il s’avère que l’ensemble du corpus présente une grande diversité des représentations des personnages atteints de déficience motrice. »

Mots Clés : Littérature enfantine, représentation sociale, handicap, déficience motrice, représentation interculturelle.

Je vous invite  à découvrir cette étude  dans  La revue internationale de l’éducation familiale. Familles et modèles éducatifs dans la littérature de jeunesse  Volume 9. N°2 2005

 Je dois aussi ajouter que ce numéro est passionnant par la richesse de ses recherches.

Bravo à tous ces chercheurs ! MJA

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les inventeurs cherchent et trouvent
commenter cet article

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche