Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 12:53

A.C.C.E.S

Actions Culturelles

Contre les Exclusions

Et les Ségrégations

(voir site pour l’adresse)

 

Les cahiers d’ACCES,  N°4

Hommage à René Diatkine

                  (2)

         Développement psychique

et transmission culturelle

par René Diatkine

Juillet 1999

 

 

Diatkine dès son introduction pose la relation existante entre l’évolution du langage et de l’intelligence dans le rapport à une intervention précoce. C’est du lieu de la psychanalyse qu’il souligne cette hypothèse essentielle, tout en écrivant plus loin, que cela ne peut s’articuler en termes de statistique.

 

Dans cette article, il nous confie une analyse qualitative d’observations et de réflexions de terrain. Ce faisant, il cherche à dépasser l’hypothèse de la précarité des familles comme frein au développement de l’intelligence et de la transmission culturelle. Il cherche à repérer d’autres circonstances, d’autres lieux favorables à cette évolution du rapport qu’établit l’enfant avec l’écrit.

 

Références premières aux travaux d’Emilia Ferreiro, élève de Piaget, qui a étudié de manière systématique, ce que les jeunes enfants comprenaient des écrits qui leur étaient proposés : très tôt les enfants savent que les écrits sont porteurs de signification. Partant de ce fait, René Diatkine, rappelle un certain nombre d’expériences, dans le domaine de la psychanalyse.

 

Il reprend la dynamique porteuse de contradiction pour l’enfant, de la mère aimée et haïe par son absence et le rôle alors des images dans cette histoire là, pas simple du tout à vivre. Dans le premier temps, l’image du chat va être le chat qu’il voudra caresser, le chat est malgré tout apprivoisé par le lieu livre, puis dans un second temps, le bébé établira un lien analogique avec l’image et montrera du doigt le chat. Il ya là, nous le pressentons bien, une différence essentielle dans la façon d’appréhender l’image et le livre. Puis advient le langage et de la perception, l’enfant passe à la représentation.

Ce développement ainsi énoncé passe par la capacité qu’acquière progressivement l’enfant d’être seul : seul avec la mère, puis seul avec un substitut maternel, puis  tout seul. Référence Winnicott (voir commentaire : « La capacité à être seul » dans mon blog). Nous voyons donc que le développement intellectuel de l’enfant est lié à son sentiment de sécurité instauré par une relation suffisamment bonne avec la mère, c’est ainsi que par le langage, dans une situation sécure, l’enfant peut jouer de représentations dans l’absence de l’objet de l’image du livre. Telle est l’hypothèse des psychaalystes

 

René Diatkine étudie ensuite le rapport du livre et de l’histoire contée au seuil du sommeil, au seuil de la nuit qui le sépare de la mère. Et là, encore cela se fait en plusieurs étapes. L’histoire du développement de l’intelligence, selon René Diatkine, passe par le temps de la saga si difficile pour l’enfant de la séparation. Développer son intelligence et vaincre la douleur de la séparation vont ensemble pour les psychanalystes.

 

Puis, il étudie les lieux existant hors famille du potentiel de développement de cette intelligence, justement quand les enfants sont « vacants » de toute activité : la crèche, la PMI la bibliothèque, l’école maternelle, une cité HLM. (voir commentaires précédents) Il fait une étude différentielle de ces lieux et du langage dans lequel l’enfant s’inscrit et que véhiculent ces lieux. L’idée est de permettre aux enfant de parler autre chose que de l’utilitaire quotidien et de leur permettre des jeux de cultures. L’article se termine par un très beau dessin qui montre des enfants en mouvement entourés de moutons en présence d’un ouvrier. Enfin moi, j’ai vu ça : du mélange et du mouvement.

 

C’est ça la condition de l’intelligence ! 

 

C’est comme René Diatkine, ce que je pense et c’est ce que j’ai voulu transmettre en commentant cet article dont je vous souhaite une bonne lecture...en mouvement et dans la douceur d’une séparation première, toujours à revivre, comme une des conditions de notre intelligence et d’une possible transmission culturelle ! MJA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les tout-petits
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche