Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 21:37

Ethique.


J’ai travaillé dur des années durant pour écrire Madame, je veux apprendre à lire ! Puis nous avons travaillé dur Nicole Rouja, Anne Dubaele-Le Gac et moi-même pour rendre transmissible cet ouvrage qui à l’origine fut une vraie forêt vierge intellectuelle Arbres et lianes de partout ! Nous avons défriché dans nos sagesses de femmes à l’ouvrage. Vint le temps de la publication et vint le temps de l’inquiétude.


Comment allait-il être reçu ?


 Une de nos inquiétudes essentielles à toutes trois fut la suivante : Si ce livre venait  là à point nommé pour boucher une case d’angoisse : « je ne sais pas faire », elle, elle sait, je vais faire pareil ?


Le métier de formateur est tellement difficile : toujours là au plus  près des autres qui veulent apprendre à lire, dans le gouffre d’eux-mêmes, gouffre qu’ils transmettent à tous, et surtout au formateur qui est près d’eux. Un gouffre de manque dans lequel il ne faut pas tomber. Facile à dire mais tellement difficile à vivre !  Comment dire cette sourde angoisse qui m’étreignait quand les uns ou les autres me demandaient affolés : « Madame, je veux apprendre à lire ! »  Comment dire ma propre dévalorisation quand au moment des évaluations de fin de 4 mois de formation, je savais que la plupart ne savaient pas encore lire même si je savais qu’ils avaient retrouvé confiance en eux et que, quelque chose de leur image et de leur narcissisme s’étaient restaurés, même si je savais qu’ils occupaient maintenant leur place si précieuse de lecteur. Mais combien le métier de formateur est difficile d’être malmené du manque des autres ! Ma crainte à la sortie de ce livre fut donc qu’il soit un emplâtre sur une jambe de bois. Pour nous trois,  dans notre harmonie de femmes au travail, l’idée nous vint d’une formation pour insister sur l’éthique de l’ouvrage.


Il n’existe pas de savoir sans éthique. Il n’existe pas de savoir sans mots pour lui donner sens.. Alors  nous avons voulu créer un lieu pour que  cette éthique pour permettre l’appropriation de cette étonnante expérience que représente la mise en place et de l’animation d’ateliers de lectures, une formation pour inventer du sens encore et encore, tous ensemble.


Nous avons conçu cette formation en trois temps :


- Un temps commun de découverte du travail tel qu’il fut mené dans l’écriture du livre 

- un temps de silence, d’interruption, d’élaboration au coeur de sa vie et de son quotidien professionnel retrouvé

- un temps d’écriture du chemin de lecture et de mise en place de « son » atelier de lecture  adapté à  « sa » pratique.


Nous avons conçu cette formation dans le temps d’une genèse, nous l’avons voulu occasion de rencontres entre professionnels d’expériences, nous l’avons voulu expression « du déjà-là » de chacun, chacune, du déjà là à mettre en commun pour l’explorer ensemble, pour lui redonner sa vitalité, son efficacité. Venir en formation ce n’est pas venir apprendre

c’est venir découvrir ce qu’on sait déjà, c’est se revitaliser, reconnaître ses sources (et non se ressourcer), c’est habiter à nouveau ce qui fait notre identité professionnelle dont le quotidien trop difficile nous a trop souvent confisqué.


Nous avons souhaité que cette formation soit l’occasion pour chacun de retrouver ses savoir-faire les plus archaïques et les plus élaborés  et ce autour et à partir des livres et de l’acte de lire, dans le respect de l’éthique de Madame, je veux apprendre à lire ! : lire dans le partage, dans l’égalité, dans la fraternité et l’adelphité et surtout dans la liberté.


Merci donc de venir vous découvrir et nous découvrir autours de nos livres à tous, comme ça, cinq jours durant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche