Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 11:02

"L’affiche semblait une tâche de sang", vos noms étaient difficiles à prononcer, à cause de cela, ils faisaient peur aux passants.


C’était un matin, couleur de givre. Vous êtes morts sans haine pour le peuple allemand. Vous nous avez souhaité d’être heureux dans la beauté des choses, dans le parfum des roses. Le soleil d’hiver éclairait la colline quand « vous avez donné votre cœur avant le temps ».


Vous étiez 23. 

 

J’étudie sagement, à chercher le meilleur du côté de l’enfance et des livres. Ma dette à vous est immense et je m’applique, chaque jour, dans le fil des saisons de ma vie femme, heureuse dans la beauté des choses et le parfum des roses, à l’honorer. Cette dette

.

Vous étiez 23…


Merci Louis Aragon pour votre poème-mémoire, votre poème-souvenir, pour votre poème-larmes, merci Léo Ferré, Leny Escudéro, Monique Morelli,  merci Lavilliers, d’avoir prêté vos voix, si vibrantes de vous, à ce beau poème.


Vous étiez 23…


Nous ne vous oublierons pas. Dette et souvenir transcendent  l’humain et l’écrivent entre givre et soleil, sur  les vitres de nos vies. Trépidantes. MJA

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans chanter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche