Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:02

Charlotte Delbo
Auschwitz et après
            III
Mesure des jours
Les éditions de Minuit
    1971

J’ai en permanence sur mon bureau, avec deux autres livres, ce petit livre de Charlotte Delbo.

Il donne sens à mon étude
Il donne sens à mon blog
Il donne sens à ma vie

De femme juive et de femme engagée contre le fascisme, les totalitarismes

Pour des raisons de droits d’auteur, je ne peux reproduire, ces pages 80-82,  qui sont si belles. Je vous invite à les lire, mais comme ça à la manière de Levinas, à la manière de Ouaknin, je vais pour vous, les caresser.

Ces pages disent combien rentrer du camp est chose difficile. Rentrer dans le rang, rentrer dans la vie. Revenir de la mort et continuer. Reprendre le ciel là où on l’avait laissé. Avant la vie était belle, tout était transparent. Puis ce fut le temps du camp. Celui qui concentre et qui tue le corps et l’identité. Après, il faut rentrer et retrouver son identité. Mais revenir, écrire Charlotte, c’est se remettre à vivre, à acheter du savon, à se laver, à retourner au bureau, à respecter les horaires, c’est recommencer à manger à sa faim, à dormir quand on a sommeil, à aimer et à faire l’amour.

 

Revenir, c'est inventer de nouveaux Toujours, pour continuer l'humain.(Cette pensée exprimée en italique est mienne et non de Charoltte Delbo, cette pensée constitue une "liberté" que j'ai prise avec le si beau texte de Charlotte Delbo.


Revenir, c’est quitter l’histoire d’Auschwitz, pour entrer dans la vie. C’est très dur tout cela nous confie Charlotte dans un long poème de deux pages.

A lire. MJA

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans La Shoah
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche