Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 18:04

 

            Un immense fleuve bleu

            les méandres blancs de son lit blême

            s'étirent et mordent la mer

            Tu dis ta plainte et tes craintes

            tu pleures et tu t'éreintes

            ta vie d'argile si fragile

            abrite tes pauvres feintes

            dans les noirs corridors de ton âme éteinte.

            En bleu et en blanc

            tu écris des lettres blêmes

            la solitude te traverse

            tout te fait mal et te blesse

            tes blessures s'écaillent

            tu as mal, tu as peur.

            Dans son impossible rime

            en bleu et en blanc

            la vie blême

            te laisse sur la rive

            plus morte que vive

            désespérément seule.

            Une histoire de lune

            une histoire de dune

            de bleu et de blanc

            au creux de la lagune

            dans une solitude bleue

            dans un désert blême de fleurs bleues.

            Secrète, tu te tais

            rien ne se sait

            ni tes craintes

            ni tes bleus à l'âme

            ni le blanc ni le blême

            ni le désert

            ni les fleurs bleues

            Tu es seule

            tu en meurs

            en bleu, en blanc

            Tout est blême.

            Ici finit la rime

            Ainsi s'achève le poème

            bleu blanc blême.

                                                                  MJA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans femmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche