Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:45


 

Lawrence Durrell, dans son livre Tunc, écrivait à propos de la création qu’elle se manifestait par une chose qui provoquait une grande tension d’où jaillissait dans un grand désordre les rêves multiples dans lesquels s’originait toute création :

 

           Cette  chose... 

           Ce serait un fil à tirer

          Un noeud à défaire

          Un point à l’endroit

          Un point à l’envers

          Deux pas à gauche

          Un pas à droite.

 

  Ce serait un texte tissé, dansé, défait, ni fait, ni à faire, toujours à refaire.

 

Ecrire serait son ailleurs.

 

Elle écrirait à partir du manque.

 

Elle ne saurait rien de ses ancêtres. C’est cela qui ferait d’elle une femme au conditionnel.

 

Des perles de silence et de brume.

 

L’écriture est une fugue solitaire.

 

Elle aurait l’obsession du temps qui passe.

 

MJA

Non daté

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Mon noyau de nuit et de lumière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche