Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 18:40

  "Il y a du sublime à gaspiller une vie qui pourrait être utile, à ne jamais réaliser une œuvre qui serait forcément belle, à abandonner à mi-chemin la route assurée du succès ! ... Pourquoi l'art est-il beau ? Parce qu'il est inutile. Pourquoi la vie est-elle si laide ? Parce qu'elle est un tissu de buts, de desseins et d'intentions? Tous ses chemins sont tracés pour aller d'un point à un autre. Je donnerais beaucoup pour un chemin conduisant d'un lieu d'où personne ne vient, vers un lieu où personne ne va... La beauté des ruines ? Celle de ne plus servir à rien."

Fernando Pessoa


Oui et non, Fernando, mon ami. Il y a de la beauté  et du sublime à réaliser un projet mais l’art est beau d’être inutile. J’aime emprunter des chemins différents, des chemins d’intentions et de buts mais aussi des chemins silencieux et de poésies. J’aime construire le monde et le caresser. J’aime écrire ce qui a un sens, le contenir mais j’aime le laisser s’échapper, ce sens.  J’aime l’école mais j’aime la fugue. Je n’aime pas ce qui fait sentence. J’aime inventer. A chaque jour sa peine de dessein ou de poésie, d’intention ou de brisure. J’aime éclabousser mes pages mais j’aime aussi être sage. J’aime prendre le large mais marcher sur la plage. J’aime les coquillages. J’aime les mots, les brasser, les écrire, les lire, surtout. J’aime les recevoir, les accueillir, les offrir dans le temps d’une larme ou d’un sourire. Dans le temps du savoir.

J’aime vivre le multiple et l’unique. MJA 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Mon noyau de nuit et de lumière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche