Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 18:18

A.C.C.E.S

Actions Culturelles

Contre les Exclusions

Et les Ségrégations

 (voir site pour l’adresse)

 

Les cahiers d’ACCES, N°3

Les livres,

C’est toujours bon pour les bébés

                      (1)

 

Une multitude d’articles passionnants. Je vais prendre le temps de les déguster, de lire dans la douceur de mon enfance, tapie au coin de mon temps de grand-mère étudiante.

 

Un bel article de Michel Defourny « A propos des comptines et des albums ». Michel Defourny, érudit historien des albums jeunesse. Ils nous entraînent à la découverte de l’histoire de la littérature enfantine. Il étudie l’articulation entre l’oral et l’écrit dans le bercement de la maman favorisant l’éveil du culturel des bébés et« l’ondulation » du parler advenu dans le  plaisir de lire.

Michel Defourny, nous rappelle comme tous ces écrivains de l’enfance la nécessité d’être vigilant à la qualité de ce que nous offrons à nos loupiots. La tendresse du terme qu’il utilise nous permet de surprendre la tendresse de son article.

 

Ne manquons pas sa bibliographie d’adultes au service de l’enfance.

 

L’album mode d’emploi par Joëlle Turin.

 

Une magnifique bibliographie d’albums pour bébés et jeunes enfants s’inscrit à la fin de cet article. Je ne résiste pas et je prends le chemin de ma bibliothèque. Stéphanie et moi, Stéphanie, dont je vous parlerai un jour, dans le temps d’une interview, (catégorie Shéhérazade), nous choisissons une poignée d’histoire pour illustrer le commentaire de cet article de Joëlle Turin.

 

J’ai choisi 5 livres parmi Les 52 proposés par elle. Autant vous dire : un trésor !


 1) Bébés Chouettes   Texte de Martin Wadell, illustrations Patrick Benson Editions Kaléidoscope 1993

 

De la pure tendresse dans la douceur de trois enfants chouettes, couleur sable qui attendent leur maman. Un livre sur la séparation ; Tous trois blottis, attendent leur maman : « je veux ma maman ». Le temps est long dans la lenteur des pages tournées. Mais enfin, la maman revient, les rassure et légèrement les rabroue « vous saviez bien que j’allais revenir ! »

Du côté de la maman qui travaille, du côté de la séparation du matin, « je veux ma maman, quand de grosses larmes coulent. Mais les séparation est vaincue dans la tendresse d’une histoire  parce que « toutes les chouettes réfléchissent beaucoup ».

 

Un beau livre en noir et sable.

 

2) La chasse à l’ours  Michael Rosen, illustrée par Hélen Oxenbury

Kaleidoscope 1997

 

Histoire de peurs à dompter, dans un sens , dans un autre, en avant, à reculons associées à de drôles de bruits ! mais finalement à la fin de l’album, on se retrouve au lit bien au chaud et on décide de ne plus aller à la chasse à l’ours, dans le sourire sécurisant de la dernière image !

 

3) Quel Radis, dis donc !Praline Gay- Para, illustrée par Andrée Prigent

( Adaptation de l’histoire du navet)

 

Une histoire de solidarité à l’endroit à l’envers pour arracher un radis par trop encombrant ! mais le radis triomphe et l’histoire est finie !

J’ai pas compris mais il y a du mouvement et du rythme !

 

4) Loulou  Grégoire Solotareff Ecole des loisirs 1990

Une belle histoire d’une amitié insolite entre un jeune loup et un petit lapin qui aime lire. Une belle histoire sur la différence quand elle impulse la peur. Une belle histoire qui raconte comment cette peur peut-être vaincue. Par empathie et identification. Une belle histoire qui peut se lire à plusieurs niveaux de compréhension et puis de jolis dessins, de jolies couleurs dans le mouvement des sentiments parfois orageux de la vie.

 

A offrir à Eric Besson, pour son petit Noël, avec quelques manifs !!!

 

  5) La grande panthère noire   Texte de Paul. François. Images de Lucie. Bute Livres CD Les albums du père Castor. Flammarion 1968

C’est une histoire circulaire qui raconte l’éternel du combat pour survivre que l’on soit panthère noire ou brave villageois !

Très belles illustrations qui racontent le rythme de la chasse et de la persévérance d’une panthère noire à manger, manger, manger ! Après tout, elle est panthère ! Mais tous, tournent en rond et n’arrivent pas  à la tuer !!!

***

Point de départ de l’articlede Joëlle Turin : la qualité à exiger pour le choix de nos albums pour enfants. Idée clef de tous l’articles d’ACCES

 

Un choix qui doit :

-         stimuler l’imaginaire

-         consolider l’abstraction nécessaire à l’apprentissage de la culture

-         éveiller la joie de l’enfant

-         provoquer son éveil intellectuel

-         développer et rassasier son appétit de lecture

-         faire goûter le plaisir du texte

-         déclencher le jeu de la découverte

-         donner des repères.

 

En articulant tout cela dans une seule phrase dense, Joëlle Turin pointe avec efficacité le rôle de la découverte d’albums de qualité dans l’essor de sa vie d’enfant.

 

Cela peut advenir par la complémentarité obligée entre image et mot dans un espace/temps à repérer dans les pages tournées, dans les illustrations, dans la perspective qu’elle propose à l’enfant.qui non seulement écoute le livre mais le regarde.

 

L’image par sa structure,  a trois fonctions, écrit Joëlle Turin :

 

-         une fonction cognitive : agencement visuel des informations

-         une fonction esthétique : l’image doit plaire

-         une fonction narrative : elle est déja récit, du début de l’histoire à sa clôture qui nous signifie que maintenant « ça ne nous regarde plus ».

 

En effet, c’est bien ce sentiment qui nous habite quand nous refermons un album. Nous étions au cœur d’une histoire, nous refermons le livre et nous laissons l’histoire derrière nous. C’est ce qui se joue aussi avec un roman. Fermer un livre, c’est se séparer des personnages du récit. Lire, c’est jouer et rejouer de la séparation. Tel est le rythme de la lecture, me semble-t-il : ouverture/fermeture, découverte/acte de quitter, ouvrer/fermer. Se séparer. Ce peut-être une fonction de l’album : apprendre aux enfants ce mouvement si essentiel de la vie.

 

L’image, encore selon Joëlle Turin ne dit pas tout ; de ce fait ouvre à l’interprétation, temps essentiel de l’acte de lire, acte que l’enfant découvrira plus grand mais le « pas tout » de l’image va le familiariser avec l’acte d’interpréter, avec l’appropriation du récit adoucie et facilité par l’aspect en boucle  et répétitif de certains récits d’enfants qui enchâssent des récits les uns dans les autres.

 

Joëlle Turin s’arrête aussi sur les récits linéaires qui traitent avec humour le décalage de la pensée entre enfant et adulte.

 

Dans les bébés chouettes, importance d’une situation initiale qui va glisser dans le fil des pages vers une situation finale dans le temps d’un suspens à dompter.

 

Enfin l’auteure analyse le temps des récits qui permet au jeune lecteur de se repérer dans une histoire à dénouer et qui va lui permettre d’être acteur, co-auteur du récit. Pour cela, il doit saisir le temps de l’histoire, c’est essentiel ; ainsi pressentons-nous déjà l’importance cognitive de cette appréhension par l’enfant du temps du récit et de ses rythmes.

 

L’important, conclue Joëlle Turin est d’offrir au lecteur, une grande variété d’album parce que chacun, par une propriété spécifique, va développer un point précis qui permettra à l’enfant de s’inscrire dans l’acte de lire, en se laissant surprendre, bercer, émouvoir, en jouant, tout en étant dans le sérieux de la vie.

 

Elle souligne aussi combien il est important que, l’adulte à ses côtés, soit aussi dans le plaisir du lire, par ses propres choix.

 

Lire un album, mode d’emploi, dirait Perec, c’est déjà poser le puzzle que l’auteur a posé pour l’enfant, éternel faiseur de puzzle.

 

Je pense à mon petit-fils, de trois ans, grand amateur de livres, tous posés dans sa « biothèque » (voir commentaire catégorie « éthique » ) qui est aussi passionné de puzzles. Peut-être, me livre-il à sa façon, une vérité toute simple, mais si complexe de l’acte de lire.

 

Merci, Joëlle Turin, pour votre article si érudit, si passionnant et plein de l’enfance de vos références si nombreuses. Vraiment merci ! MJA

.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Les tout-petits
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche