Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 22:05


Empan N°55

Dossier : Travail et handicap coordonné par Jean-François Amilhat et Pierre Lagarde

Septembre 2004

(un excellent N° en 2 parties

1) Heurts et malheurs

2) L’accès au travail des personnes handicapées


Il était fois Rosa. Elle avait 52 ans et vivait seule avec son fils adolescent. Le malheur sans pitié tomba sur elle sous la forme du cancer, ce crabe qui de ses pinces labourent le corps souvent –pas toujours – jusqu’à la mort. Cataclysme intime, bombardement,  tsunami, chimiothérapie, répit. Reprise du travail. Mais un autre combat commence alors pour Rosa qui apprend dès sa reprise qu’elle va être licenciée. Rosa, lutte et lutte, combat, s’accroche, fait confiance à sa pulsion de vie. Première victoire : le spectre du licenciement recule. Les patrons proposent à Rosa de la garder mais son poste, durant sa maladie a purement et simplement disparu. Rosa est engagée sur un poste nouveau qui ne lui convient pas du tout. Combat encore : elle choisit le refus. Vivre c’est toujours choisir ; Rosa est vivante, Rosa choisit. Rosa résiste. Ses collègues la soutiennent et une pétition circule pour la défendre, pour dénoncer l’inadmissible. Pourquoi attribue-t-on à Rosa un poste de secrétariat  pour lequel elle n’est pas formée ?


Mais Rosa trop fatiguée par sa maladie et toutes ses vilénies patronales entre en dépression. Elle ne parvient plus à lutter contre cette stratégie sournoise qui vise à la priver de son emploi. C’est alors le temps de la procédure de licenciement économique, qui cette fois-ci honteusement aboutit.


Rosa donne un sens positif à cette épreuve du destin qui fait d’elle un sujet capable de choix et de détermination. Mais que serait-il advenu si, écrasée par tant d’injustice, elle n’avait pu donner un sens positif à ce qu’elle venait de vivre : maladie et vilénie patronale ?


Rosa a appris que ce qui l’a sauvée c’est d’avoir su, dans l’épreuve qui lui était imposée, donner le meilleur d’elle-même. Elle a pu vérifier que sa vulnérabilité s’était transformée en force et que la toute puissance  pouvait se retourner contre ses auteurs.


J’ai aimé ce conte qui a étrangement fait écho à moi-même. Mais, je ne vais pas vous parler de moi ! MJC

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Colet - dans Empan
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche