Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 10:05

 

 « Vent printanier. » Tel est le nom de l’opération organisée par les nazis et orchestrée par 9000 policiers français qui ont ainsi arrêté  13.152 juifs.

 

 Hier, j’en suis certaine, vous ne l’avez pas oublié, c’était la commémoration de la rafle du Vel’d’hiv du 16 et 17 juillet 1942.

 

         Je vous invite, chers Inventeurs, du lieu de chez vous ou de vos vacances,  à une mise au travail de mon timide mais si obstiné blog.

 

Relire les articles catégorie « Shoah » :

 

1)     Les enfants de la Shoah : article de Kerry Bluglass

2)     Colloque de Lacaune 2009 : éradication vaincue !

3)     Un poème de Monique-Lise Cohen : Dans le souffle des petits enfants

4)     Léa Markcheid : Une enfant de la Shoah

5)     Un livre de Marion Feldman : Entre trauma et protection : quels devenirs pour les enfants juifs cachés ?

6)     Elles n’auront jamais été grand-mère, ni Anne, ni Hélène, ni Etty

7)     Un livre de Jacques Fijalkow : transmettre la Shoah dans la famille, à l’école, dans la cité

8)     La complainte du muguet qui abrite ce poème :

 

 Képis, képis

  Des grands boulevards

Aux Maréchaux

Hérold-Pâquis

A la radio

Et ton étoile ?

Mets ton manteau !

Traits noirs

Fond jaune

Interdit aux Juifs

Et aux chiens

Contrôle d’identité !

Vos papiers !

Képis, Képis

Allez, allez !

 

Allez, allez !

Et pas d’histoires !

Juste une valise !

La concierge est dans l’escalier

Remise des clés

Et ma poupée ?

Képi Képis

Allez, allez !

 

Au Vélodrome

Il fait si chaud

En plein hiver

Montez ! Descendez !

Attendez ! Arrêtez !

C’est où ici Maman ?

Reste-là mon enfant

Les parents d’un côté !

A bientôt mon amour !

 

Képis, Képis 

Allez, allez !

 

Rémy Handourtzel

Mars 2005

 

   Lire  intégralement TOUS les livres indiqués dans le commentaire du 29 juin 2009 intitulé L’Alhambra ou la forteresse rouge (catégorie Ethique)

 

                   Les livres refermés, dans la violence du temps, pleurer. sangloter. hurler. Mais la douleur domptée, en ouvrir d’autres, les lire doucement ou passionnément. Toujours avec intelligence.

 

Enfin, écrire dans le temps du possible retrouvé de tous, nous. MJA

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans La Shoah
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche