Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 17:32

Daniel Darc est mort. J’aimais ses mélodies, sa voix douce, « ses »  Rock’n’ Roll. J’aimais La taille de son âme. Une âme douloureuse qu’il révèle dans une interview avec Thierry Ardisson, il y a dix ans. Sa traversée de la drogue. (You Tube)

 

« Quinze ans de drogue grave. 5 grammes par jour. »

« L’enfer des overdoses. »

 La destruction puis sa sortie de l’enfer.

Son désir d’en sortir.

Sa mère qui l’aide.

Sa propre volonté.

Son désir. Sa foi.

« Je traite avec Dieu ».


« Je traite avec le père ». Le père juif. La mère catholique. La grand-mère paternelle déportée. La mère amoureuse d’un allemand, non nazi. « Elle était amoureuse. Elle était heureuse. »

 

 « Ce que j’aimerais maintenant, j’ai 43 ans, j’aimerais trouver une femme et faire un enfant. J’essaie d’être un mec bien ».


Il est mort, il y a quelques jours à peine, à 53 ans. Dans une chambre d’hôtel, entre alcool et médicaments. Thanatos a gagné. Peut-être.  Je ne sais pas. Sa création musicale demeure. J’ai la chance de posséder un album de lui, que j’écoutais du temps de sa vie, de sa vraie vie de musique et d’écriture. Il aimait chanter. Il aimait écrire. C’était un mec bien ce Daniel Darc mais son histoire de vie était trop douloureuse. Il n’a pu la symboliser à temps et elle l’a rattrapé. Mais tant de talent !

 

J’aurais aimé être sa thérapeute, écouter la taille de son âme, ses mots, répondre avec mon silence et mes mots.  Il chante « j’ai besoin de quelqu’un qui n'a pas besoin de moi » Oui, c’est cela, j'aurais aimé être celle qui n'aurait pas eu besoin de lui, j’aurais aimé l’aider à s’y retrouver dans son histoire si douloureuse mais si créatrice et donc si généreuse.

 

La création est générosité. Don de soi.  Le sien  de don passait par sa voix, sa musique, ses chansons.

 

Chers Inventeurs, si vous le connaissez, écoutez avec moi cet  album

 

"Ira, C’est moi le printemps, La taille de mon âme, C’était mieux avant,  Ana, Variations, My baby left me, Seul sous la lune, Vers l’infini,  Variations, Quelqu’un qui n’a pas besoin de moi, Les filles aiment les tatouages, Les vœux de bonne année, Sois sanctifié."

 

Chers  Inventeurs, si vous ne le connaissez pas prenez le temps de le découvrir.

 

Daniel Darc. Un homme qui a souffert. Un homme qui s’est battu avec lui-même, chansons au poing, talent au coeur, brisures au corps.

 

Prenons le temps de la tristesse laissée par son départ et écoutons- le, une fois encore.

 

Ecoutons-le, « Contemplant la lune, à l’aube »  et laissons couler des larmes. Un homme nous a quittés. Un chanteur. Un musicien. Daniel Darc

 

MJA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans chanter
commenter cet article

commentaires

Adishatz-in-Shanghai 07/03/2013 02:14

Un poête s'en va, douloureusement et abruptement, un chemin de vie escarpé mais plein de talents... ses créations restent... merci de nous le faire partager !
Bises chinoises ensoleillées
Anne

Marie-José Annenkov 07/03/2013 07:25



Chère Anne,


Merci amie fidèle d'être toujours là pour partager mes partages malgré cette longue distance géographique qui nous sépare. Ainsi,nous aimions toutes deux le talent de Daniel Darc...


Je t'embrasse affectueusement. Marie-José



Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche