Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 16:47

L’attachement un lien vital (4)

Nicole Guedeney

Editions Fabert

Belgique décembre 2010 (45 p)

 

L’attachement, un lien vital (4)

 

Les représentations d’attachement :

Les Modèles Internes Opérants (MIOs)

(P.29-31)

 

Ce sont les travaux de Mary Main qui ont permis de progresser dans ce domaine des « patrons » des situations d’attachement ; patrons des couturières dit le texte, patrons, patterns opératoires des modes d’attachement décrit dans le chapitre précédent : Sécure, Insécure / évitement et Insécure / ambivalent.

Les différents patterns sont automatiques c’est à dire que l’enfant n’en a pas conscience.

Ces patterns s’échafaudent selon les âges, sans retour en arrière : un fonctionnement acquis reste acquis

Cette question des patterns qui définissent les modèles d’attachement est essentielle pour comprendre la vie adulte. On retrouve là l’idée de Winnicott qui analysait ses patients adultes en reprenant leur fonctionnement d’enfant tels qu’ils les exposaient pendant la cure, on retrouve aussi l’idée de la psychanalyse freudienne.  Prochainement, d’ailleurs, je vous raconterai les similitudes et les différences entre les théories de l’attachement et la psychanalyse. J’aime étudier les théories les unes par rapport aux autres et donc patience ! Il me semble que c’est une telle mise en relation qui donne vie au symbolique.

Ce chapitre interroge ce que sont les fonctionnements des différents modèles d’attachement après les avoir décrits dans le chapitre précédent.

 

-         Mary Ainsworth a été la première élève de Bowlby a étudié le caractère universel de la théorie de l’attachement : travaux menés en Ouganda et en d’autres pays africains (nous l’étudierons en détail dans un prochain livre).

-         La qualité de la sensibilité maternelle génère un attachement sécure (en général) qui facilite la gestion des émotions et le développement des compétences cognitives.

-         Le modèle d’attachement insécure entraîne le manque de confiance en soi et des émotions négative.

 

Ce chapitre est court mais essentiel pour comprendre la suite du livre. C’est un chapitre charnière qui, exprimant les modèles de fonctionnement possibles de l’enfant affirment la préexistence de l’adulte, je dirai même sa prédétermination. Ceci, je pense est à interroger par et dans la clinique du sujet. Il me semble que la théorie de l’attachement est une théorie de la clinique de l’enfant qui débouche sur la clinique de l’adulte.

 

-         Pattern de fonctionnement dans le modèle d’attachement sécure :  Il me faut chercher ce qui ne va pas pas pour aller mieux, « je le vaux bien »

-         Pattern de fonctionnement dans le modèle insécure d’évitement : « je me débrouille tout seul », « je ne veux rien savoir de l’absence de ma figure d’attachement.

-         Pattern  de fonctionnement dans le modèle insécure Ambibalent/ Résistant : Je dois m’accrocher à ma figure d’attachement, ne pas la quitter.

 

Ce chapitre nous dit que le modèle d’attachement que nous avons connu bébé puis enfant « nous accompagne » toute la vie et curieusement, j’associe sur mon autre livre en cours, celui de Marcianne Blévis « La Jalousie. Délices et tourments. » Mais j’anticipe ! et donc, chers Inventeurs,

 

A suivre ! MJA

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans La théorie de l'attachement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche