Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 18:05

L’attachement un lien vital

Nicole Guedeney

Editions Fabert

Belgique décembre 2010 (45 p)

 

L’attachement, un lien vital (3)

(P.23-27)

 

Attachement sécure

Et attachements insécures : les patterns d’attachement observés à la Situation Etrange (SS)

 

Mary Ainsworth dans ce qu’on appelle La Situation Etrange a observé Les variations individuelles de l’attachement. On appelle ce protocole d’observation « Etrange » car malgré tout ce peut-être une situation vécue étrangement pour l’enfant. Voilà ce dont il s’agit :

 

La situations étrange est composée de huit séquences de trois minutes pendant lesquelles l’enfant  vit deux séparations avec sa figure d’attachement et a des contacts avec des personnes non familières, soit en présence, soit en absence de sa figure d’attachement.

 

Ce qui est mesuré ce ne sont pas les réactions au moment de la séparation mais la qualité des retrouvailles (important pour les situations en crèche ou nourrice). C’est l’observation de la qualité des retrouvailles qui sera indice de traumatisme ou non de la séparation.

 

Les patterns d’attachements observés à la SS (situation étrange)

 

Quatre patterns : sécure, évitant, ambivalent/résistant et désorganisé

 

Pattern 1 : attachement sécure

L’enfant intériorise  sa figure d’attachement comme toujours là en cas de besoin. Le stress reste bas, les pleurs ne sont pas signes d’angoisse mais d’attachement. La mère à son retour est accueilli avec sourires, vocalisations, gestes heureux. Sa base de sécurité est bien construite et augure pour l’enfant d’une bonne confiance en soi et de bonnes compétences cognitives, sociales, empathiques et surtout d’un bon développement de l’autonomie.

 

 

 

Pattern 2 : attachement évitant

L’enfant intériorise des stratégie d’évitement des affects qui peuvent être difficiles de la séparation. Il essaie de se débrouiller seul et de faire diversion à son chagrin provoqué par la séparation. Apparition de signes d’angoisse et de stress.

 

Pattern 3 : attachement Ambivalent/Résistant :

L’enfant intériorise l’incertitude de la protection par la figure d’attachement ; il garde donc toujours un œil sur elle. Ces enfants expriment détresse et troubles psychologiques avec des indicateurs de stress élevé même en présence de la figure d’attachement.

 

Pattern 4 : attachement Désorganisé :

La figure d’attachement est source de sécurité et de peur et l’enfant terrifié ne sait pas où il en est entre sécurité et risque d’être abandonné. Il devient alors vulnérables et présente des troubles cognitifs et émotionnels importants.

 

Ces quatre patterns sont importants car ils introduisent à la notion de Représentation » si importante.

 

A suivre ! MJA

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans La théorie de l'attachement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche