Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 17:23

Katherine Mansfield : «  Ach, Tchékhov ! pourquoi  êtes-vous mort ? Pourquoi ne puis-je causer avec vous, dans une grande pièce un peu obscure, tard dans la soirée, quand les arbres qui ondulent au-dehors tamisent une lumière verte ? »


Je me suis trompée de siècle.

 

C’est avec vous Katherine et Anton que j’aurai aimé causé, dans une grande pièce un peu obscure, tard dans la soirée, quand les arbres qui ondulent tamisent une lumière verte.

 

Merci Roger Grenier d’avoir presque achevé votre livre si beau, que j’ai tant aimé Regardez la neige qui tombe. Impressions de Tchékhov, par votre chapitre,  Le temps, dans lequel vous nous confiez la douce Katherine après nous avoir confié le si génial Anton, l’homme de « l’attente ».

 

Que serait ma vie sans la littérature ?  MJA

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Mon noyau de nuit et de lumière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche