Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 19:59

 

 

Condition de l’homme moderne

Hannah Arendt

Préface de Ricoeur

 Calmann-Lévy

  1961, 1983

Collection (pocket)

 

 

Une préface de Ricoeur débute l’ouvrage»dans laquelle il nous livre une clef pour lire La condition de l’homme moderne :

 

« Le rapport entre La condition de l’homme moderne » et « les origines du totalitarisme » résulte de l’inversion de la question posée par le totalitarisme ; si l’hypothèse : tout est possible conduit à la destruction totale, quelles barrières et quelles ressources la condition humaine elle-même oppose-t-elle à cette hypothèse terroriste ? C’est ainsi qu’il faut lire la Condition moderne comme le livre de la résistance et de la reconstruction. »

Idée force d’Hannah Arendt dans le prologue du livre :

« Ce que je propose est donc très simple : rien de plus que de penser ce que nous faisons.»

Puis nous rentrons dans le vif du sujet :

La vita activa est la condition humaine.

« Je propose le terme de vita activa pour désigner trois activités humaines fondamentales : le travail, l’oeuvre et l’action. »

 

LE TRAVAIL 

 

L’homme qui travail c’est l’homme laborans. Travail, notion de labeur, de sueur. Travail avec le corps. Notion de renouvellement biologique, de processus de vie à toujours entretenir, recommencer. Le travail est engagé dans un mouvement de nécessité sans durabilité. Notion de futilité.

P.141 « les objets tangibles les moins durables sont ceux dont a besoin le processus vital. Notion de consommation « épuiser les objets. » Notion d’entretien du corps qui se consume. Corps qui se consume, qui consomme et qui s’épuise. Ça ne prend jamais fin. Ça s’arrête avec la mort.Ce serait ma façon de résumer ce que H.Arendt dit sur le travail.

 

L’oeuvre 

 

L’oeuvre c’est le produit de l’homme faber. L’homme faber c’est l’homme qui fabrique  de l’utile par opposition à l’homme labour qui fabrique du nécessaire. La notion de fabrication implique la notion de durabilité par opposition à la notion de futilité du travail. C’est l’édification de l’artifice du monde humain, de notre décor par opposition au processus biologique du travail. Par homme faber, Hannah Arendt entend :

- l’artisan : la fabrication a un début et une fin. Le public des artisans n’est pas la politique mais le marché sur lequel il expose ses marchandises fabriquées. Les artisans sont en relation avec les autres par les produits fabriqués.

- l’artiste : objets de pensées mais objets

- Le poète : la poésie comme condensé de langage, la mémoire se change en muse : objet le plus durable selon H.A

- l’historiographe : constitue la mémoire du pays, la patrie

L’activité de pensée ressemble à celle du travail parce qu’elle est incessante, nous rappelle-t-elle.

 

L’action 

 

« Tous les chagrins sont supportables si on en fait un conte ou si on les raconte » Isak Dinesen.

Dans cette partie de l’ouvrage, la question est celle de la révélation de l’agent, du « qui » par l’action et la parole. La question est celle de la pluralité humaine. Les hommes ne sont pas l’homme parce qu’ils vivent avec des hommes.

« La pluralité humaine, condition fondamentale de l’action et de la parole, a le double caractère  de l’égalité et de la distinction. Si les hommes n’étaient pas égaux, ils ne pourraient se comprendre les uns, les autres, ni comprendre ceux qui les ont précédés ni préparer l’avenir et prévoir les besoins de ceux qui viendront après eux. Si les hommes n’étaient pas distincts, chaque être humain se distinguant de tout autre être présent, passé ou futur, ils n’auraient besoin ni de la parole ni de l’action pour se faire comprendre. Il suffirait de signes et de bruits pour communiquer des désirs et des besoins immédiats et identiques. »

(...)« C’est par le verbe et l’acte que nous nous insérons dans le monde humain.". Cela nous amène à la problématique de l’exclusion : c’est quand ça dysfonctionne du côté acte ou verbe qu’il y a exclusion et à l’éthique de nos métiers de psy ou travailleurs sociaux : donner à chacun, la possibilité d’agir et de parler dans la société...

C’est à ce point de sa pensée que H.A introduit son concept de « Qui » qui se révèle par l’acte et la parole. Il lui donne sa signification dans « l’inter-est » (c’est beau !!!) et dans « l’entre-deux » (sujets). Importance du réseau humain dans lequel s’inscrit et se révèle « le qui. » l’action et la parole sont toujours entouré par le réseau humain.

C’est ce qui fait de la vie associative qu’elle est garant de la démocratie, de la citoyenneté quand « les qui » se révèlent  par actes et paroles dans le réseau associatif.

De par ce réseau, l’action et la parole n’atteigne jamais la fin de l’histoire... ni le début. Les histoires, l’Histoire n’ont jamais de commencement. Quelqu’un a commencé l’Histoire mais personne ne sait qui.

Du fait du réseau « le qui » ne sait pas qui il révèle d’où imprévisibilité des résultats ».

« L’histoire « sans commencement ni fin » parce qu’elle n’est pas fabriquée.

C’est ce qui fait que chaque être humain invente l’inattendu,  l’imprévisible que de vivre et de se connaître. Toute la vie et le malentendu que d’exister et d’aimer. Et ce n’est donc qu’à la mort que nous pouvons connaître l’essence d’un être humain...

La pensée d’Hannah Arendt est à la fois difficile et lumineuse. Elle éclaire le quotidien de nos pratiques sociales et nous livre une éthique à notre travail au jour le jour dans le mouvement des êtres rencontrés et des « qui » révélés par nos actes et nos paroles, par nos oeuvres et notre travail qui devient histoires de notre Histoire. A lire passionnément crayon en main dans l’attente du miracle d’une nouvelle naissance de demain, celle du recommencement nous dit Hannah Arendt. MJA

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans Empan
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche