Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 21:28

Je vous invite à surfer pour découvrir Joseph Rouzel, tout à tour, éducateur, psychanalyste, écrivain, poète. Une ipséité riche. Une mêmeté obstinée à se situer dans les mots à travers ses engagements professionnels et surtout mon ami depuis 20 ans. C’est une amie commune qui nous a fait nous rencontrer puis nous avons découvert une passion commune : les mots de Georges Pérec. Nos villes ne sont pas les mêmes, alors nous laissons le temps nous séparer mais au hasard du site, si riche, PSYCHASOC, qu’il animait (anime encore, je ne sais trop) j’ai découvert un CD qui m’a d’emblée séduite « Morice Benin chante Joseph Rouzel » ; ce CD s’appelle « Les Arpenteurs ». Voici sa présentation telle qu’on la trouve sur le petit livret accompagnant le CD :

 

« Joseph et Morice : vieille amitié, intemporelle, reconductible par tacite confiance réciproque, depuis plus de trente ans déjà...

(...)

Voici réunis dons ce CD, la quasi totalité des textes (mis en chansons ou non) que Morice a interprété de l’ami Joseph de...1981 à...2007. Le temps n’a pas eu de prise sur cette alliance intime et féconde entre verbe et musique. »

 

Au détour d’un jour heureux, j’ai acheté ce CD que j’ai toujours ; je l’écoute souvent : il dit l’engagement dans un monde presque meilleur, il dit la résistance au quotidien, il interroge notre passage sur terre, tout cela en termes poétiques, et dans des musiques vraiment sympas. Oui, j’aime ce CD ; la musique et les mots s’envolent dans mon appartement, mon cadre de vie, mon cocon, mon nid, le rendant plus chaud encore, l’imprégnant de quelque chose d’indicible, qui ressemble à une douce mélancolie, à une lente symphonie, à un fragile espoir.

 

Ce soir, comme un présent d’automne, je copie, pour vous Inventeurs,  les paroles de mon poème  préféré de Joseph mis en musique et chanté par Morice Bénin, dont j’aime vraiment la voix.

 

Mais place au talent !

 

Quand nous parlons ensemble

 

Quand nous parlons ensemble

De la beauté des choses

Du papillon qui tremble

L’éclosion de la rose

Ce qui se passe en nous

C’est comme un coup de source

Une flamme, une noce

Comme un blé à moudre

Voyageurs de la vie

Nous abordons des plages

Nos yeux de l’infini

Reviennent au rivage

Quand nous parlons ensemble tu es assise

Sur les marches de l’escalier

La pénombre

Te tombe sur les épaules.

Au loin, un berger

Rappelle ses brebis

On entend les sonnailles

Dans le lointain...

 

Quand nous parlons ensemble

De la beauté des choses

Le monde se glisse

Comme une fleur éclose

Quand nous parlons ensemble

De la beauté des choses

C’est une porte ouverte

Un voyage vers le pôle

Quand nous parlons ensemble...

Tu as remis un pull

Le soir tombe comme un drap

J’écoute la radio

J’entends la voix du monde

Trois ouvriers sont morts

D’une grève en Pologne

Et nous voilà meurtris

Par tant d’espoir trahis...

 

Quand nous parlons ensemble

E la beauté des choses

Du papillon qui tremble

L’éclosion de la rose...

 

Un texte simple comme l’amour qui existe dans la douceur du temps qui tombe sur deux amants réunis.

 

Merci Joseph et Morice pour votre talent, pour votre tendresse, pour votre douce création dont nous avons tant besoin pour continuer

 

« Quand nous voilà meurtris

Par tant d’espoirs trahis »


Oui, parlons ensemble de la beauté des choses, du papillon qui tremble, de l’éclosion de la rose, parlons ensemble dans la tendresse de l’instant et continuons notre chemin, main dans la main, traversant nos demains enfin possibles  portés d'amour, d'amitié, de musique et de poésie.

 

Portés par la beauté des choses et les roses écloses. MJA

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Annenkov - dans chanter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche