Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 21:30

Handicap Le temps des engagements (6)

 

Handicap Le temps des engagements Sous la direction de Julia Kristeva- Charles Gardou PUF 2006 (355 pages.15 euros)   

 

 

Forum 

 Vie professionnelle:

 

J’aime à copier les noms des participants. Ces noms me font souvenir que tant travaillent à construire l’espoir pour ceux là en situation d’handicap. Et donc les responsables de ce forum sont :

 

Guy Durand, directeur de Legrand Normandie Bachir Kerroumi économiste et chercheur en sciences de gestion Groupe de travail : ElisabetAuerbacher, avocate Gwenaël Bertheleme, secrétariat d’état aux personnes handicapées Christine Brausnshausenn, Ariane Conseil Josiane Chaissac, aéroports de Paris Guy Durand, Legrand Normandie Christian Grappin, Association Tremplin Bacchir Kerroumi, Mairie de Paris Monique Cosson, La poste Alexia Schloha, Pierre et Vacances Natacha Seguin, ORSE Didier Jung, EDF-GDF

 

ORSE : Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises

 

Accompagnement de :

 

Dominique de Calan, délégué général adjoint de L’UIMN

Jean-Michel Kerebel, directeur des ressources humaines de Renault

Jean-Michel Laxalt, président de la MGEN

Philippe Eray, directeur de développement des compétences et de la communication interne,

Pierre et Vacances

UIMN : Union des Industries Métarlurgiques et Minières Présentation

 

L’objectif de ce forum a été la mise en valeur professionnelles des compétences des personnes en situations professionnelles tant au niveau de la mise en place de modalités diverses que du changement de regard sur les situations diverses rencontrées : tenir comptes et des exigences des employeurs et de la singularité des personnes en situation d’handicap confrontées à l’emploi. On considèrera principalement, les volets aménagements des postes de travail, la formation continue et stages tremplins. L’objectif de ce forum est de contribuer à susciter chez tous des réflexions auprès de l’ensemble des acteurs et de créer des conditions d’une réelle insertion professionnelle.

 

 

Analyse et perspectives

 

Présentation de Guy Durand Les deux lois du 30 juin 1975 et du 10 juillet 1987 ont crée une situation paradoxale qui persiste et un tabou subsiste concernant une mixité professionnelle (handicap et non handicap.) L’égalité des droits doit être réelle et non à géométrie variable. L’aspect quantitatif du problème est abordé fréquemment mais rarement l’aspect qualitatif est envisagé, « posé sur la table de travail. »

 

Présentation de l’action de Renault

 

Jean-Michel Kerebel présente cette action. La direction des ressources humaines a mis en place une mission handicap avec des personnes issues du secteur de l’insertion des personnes handicapées en milieu ordinaire du travail. Dans chaque établissement il y a un correspondant handicap Un accord d’entreprise a été signé avec les syndicats qui prévoit un aménagement du poste de travail, un accès à l’emploi et à la formation. Ce pour le plan professionnel quand au plan personnel il est pré vu des bilans de santé, des bourses pour les enfants et d’autres modalités précises. En matière d’embauche, on s’attache à prendre en compte les compétences de chacun.

 

JeanMichel Kerebel dans sa conclusion, pour l’intégration des personnes handicapées insiste sur - Une volonté de l’entreprise - Une professionnalisation - Une organisation adéquate - Des procédures d’embauches adaptées Viennent ensuite des statistiques que je ne reproduis pas vues leur ancienneté.

 

Présentation du premier engagement « 5000 stages »

 

Christian Grapin Il faut aborder avec clarté les positions défensives de certains employeurs qui pensent comme « Monsieur Tout le monde » que des salariés en situation en d’handicap vont ralentir la marche de l’entreprise et cela se retrouve à tous les échelons et à tous les postes. Il est essentiel que les employeurs reprennent confiance dans le professionnalisme des personnes en situations d’handicap et c’est cela l’approche qualitative : un nouveau regard, une nouvelle rencontre. Il est également fondamental d’appréhender les travailleurs en situation protégée dans leur pleine citoyenneté, notamment il est urgent d’élaborer un statut reconnu par le code du travail pour les salariés en CAT par exemple un statut de stagiaire en insertion et en réadaptation. Christian Grapin dit combien il est fondamental de mobiliser les personnes handicapées et de mettre en place divers dispositifs d’accueil en entreprise - Des actions d’informations concernant la vie de l’entreprise - Sensibiliser des personnes handicapées qui le souhaitent à un nouveau métier - Organiser des stages pour découvrir la vie de l’entreprise - Organiser des formations - Organiser des temps de validation - Prévoir des apprentissages. Référence au travail de Charles Gardou et de son équipe : transformer la pensée est essentiel, organiser des rencontres qui soient riches pour les deux parties et qui signifient la qualité professionnelles des personnes en situation d’handicap, quelles sont des personnes « comme les autres », retrouver l’ordinaire et sortir de cet « extra-ordinaire » invalidant. Transformation de la pensée par l’action et vice-versa.

 

DES ENGAGEMENTS

 

  1. Philippe Eray. : recruter des professionnels (comités de pilotage)
  2. Réaliser, éditer et diffuser un document ressource pour l’embauche et l’emploi des personnes en situation d’handicap (législation, information, références) Nathalie Séguin présente un nouveau concept : la responsabilité sociétale : rappel de la non- discrimination et de l’égalité des chances et cette approche citoyenne repose sur divers leviers : des textes dans le cadre d’une politique favorable : évaluer régulièrement les vecteurs de la politique des entreprises est indispensable à une réelle intégration des personnes en situations d’handicap.
  3.  Changer le regard sur les personnes en situation d’handicap Exposé d’Elisabeth Auerbacher La stratégie du recrutement : nécessité d’une stratégie globale Exposé de Bachir Kerroumi : cette stratégie doit s’inscrire dans une politique de non-discrimination et d’égalité des chances et avec une mise en place d’outils travaillés au préalable. Le projet doit essentiel être économique malgré un volet social à respecter. L’orientation économique doit primer sur l’orientation sociale.
  4.  Le maintien à l’emploi Josiane Chaissac insiste pour dire que le maintien à l’emploi est une affaire d’équipe avant tout qui doit considérer les personnes en situation d’handicap comme des professionnels

Les 5000 stages proposés doivent être d’un grand professionnalisme. Il nécessaire ajoute-t-elle de briser les a priori sentimentaux et toujours invalidants Puis s’engage un débat entre ces intervenants et des participants. Débat qui brasse toutes les données qui viennent d’être exposées avec divers témoignages qui les appuient. Un des participants fait remarquer qu’on parle trop peu du handicap mental, un autre trouve qu’on parle insuffisamment des aveugles Un participant souligne la nécessité de « banaliser » l’embauche des personnes en situation de handicap. Chapitre passionnant qui dit la dialectique entre pensée et action, entre action et regard porté sur l’autre, entre action et lois, entre lois et politiques.

 

Je n’ai pas traité les statistiques non pas parce qu’elles ne sont pas importantes mais parce qu’elles sont en évolution constante et le livre date déjà. Il date pour les chiffres mais non pour les orientations fondamentales.  A lire donc très studieusement. MJ

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Colet - dans Force et vulnérabilité
commenter cet article

commentaires

samuel dompeyre 27/02/2010 22:51


Je te propose de partager avec moi ma rencontre avec les amérindiens à partir du blog oklahoma-occitania.


samuel dompeyre 25/02/2010 22:12


En temps qu'handicapé confronté aux entretients d'embauche j'ai pu remarquer que les fragilités de la personne sont exploitées une fois décelées et que la personne handicapée n'a pas toujours les
armes pour faire la part des choses,se défendre vis à vis de l'agression et mettre en mots l'intolérable.Et ceci même après l'entretient lors du travail lui même.Tout se passe comme si l'on
utilisait la personne handicapée au travail parce qu'elle ne peut pas se plaindre ni revendiquer quoi que ce soit.Il ne lui reste alors qu'a endurer la soufrance indicible en silence jusqu'au point
de rupture.Alors c'est le retour à la case départ: l'hopital.


Marie-José Colet 26/02/2010 09:53


Cher Samuel,
Merci de m'avoir lue. Merci de ton témoignage. Je sais ces injustices, je les condamne et c'est pour lutter contre elles, que je me fais fourmi pensante, que j'écris pour les dénoncer  et pour
dire que des penseurs et des praticiens sont au travail pour changer les choses. Cordialement,  Marie-José


Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche