Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 14:24

Agressivité, culpabilité et réparation

Donald W.Winnicott

Petite Bibliothèque Payot N°491

1984, 1994, 2004.  144 pages

 

Ce livre est traduit de l’anglais par Madeleine Michelin et Lynn Rosaz

Cette traduction est dédiée à Jeannine Kalmanovitch

 

 

Introduction

 

Note du traducteur : cette introduction a été rédigée par les éditeurs anglais. (NdT)

 

Cette introduction présente dans l’ordre les chapitres de Winnicott étudié dans ce court ouvrage.

 

Les deux premiers articles s’adressent aux parents et aux personnes s’occupant d’enfant ; Il est intéressant que cela soit mentionné. En effet un écrit prend son sens dans le rapport établi entre auteur et destinataire.

 

Dans les deux premiers articles il est question de l’agressivité dans sa proximité innée à l’amour. On y retrouvera, certes les positions de Mélanie Klein mais aussi celles spécifiques de Winnicott relatives à la nécessité d’un bon environnement et les conséquences d’une déprivation ou d’une perte importante dans le temps du nourrisson. Importance du sentiment ambiant de sollicitude.

 

Dans le troisième chapitre Winnicott étudie les conséquences de cette absence de sollicitude et la corrélation avec une tendance antisociale. Dans ce chapitre également nous trouverons une référence aux travaux de Freud sur le deuil et sur la complexité à haïr parfois l’être aimé qui nous abandonne au chagrin.

 

Dans le quatrième chapitre Winnicott aborde les deux concepts clés de ce livre : vol et mensonge et il démontre l’espoir que d’une certaine façon représente la délinquance. Winnicott est un homme de paradoxes ; Il faut le savoir pour le lire et apprécier la portée clinique de ses travaux. Il reprend des idées rencontrées dans Les enfants et la guerre et la nécessité du rôle réparateur de l’environnement (déjà abordé dans les articles du blog :Winnicott ou le choix de la solitude. Lors de l’étude de ce chapitre nous approfondirons encore ce point essentiel à l’approche de la délinquance.

 

Dans les deux derniers articles, Winnicott approfondit ses hypothèses sur les conduites antisociales de certains adolescents comme défis à la société. Il réaffirme la nécessité de répondre avec fermeté à ces défis de jeunes en détresse mais aussi il réaffirme le rôle du temps. Il tient des propos très positifs.

 

Nous voici donc avec une clef pour chaque chapitre que je vous propose d’ouvrir dans le fil des jours.

 

Winnicott est un homme passionnant, paradoxal certes, mais c’est de ses paradoxes que naissent la fertilité et la fécondité de ses idées.

 

Bonne lecture !

 

MJC

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Colet - dans Donald Woods Winnicott
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche