Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 14:18

 

Bien sûr je ne peux répondre à cette question des causes de l'illettrisme sans faire référence aux pionniers des travaux sur la lecture tels que Jacques Fijalkow, Evelyne Charmeux, Véronique Leclercq, Roger Chartier, Jean-Marie Besse et tant d’autres encore ; La recherche des causes de l’illettrisme est  féconde. Heureusement, il y a tant à faire, à dire, à chercher. Ensemble, dans l’amitié cherchons.

 

Je voudrais simplement ajouter une petite pierre à l’édifice de tous : mes réflexions à partir de ma lecture de Winnicott.

 

Selon Winnicott, l’enfant n’accède au processus culturel et donc à la lecture que grâce à la mise en place d’une aire intermédiaire qui l’aide à se séparer de sa mère. L’enfant débute sa vie par un processus fusionnel avec le sein de la maman, Le sein étant toujours là quand il a faim, l’enfant  a un sentiment d’omnipotence sur la réalité. Mais peu à peu, la maman s’absente et l’enfant perd cette illusion de toute puissance. Il apprend à retrouver, à créer le sein absent, souvent par son doudou. C’est le temps d’une aire intermédiaire entre la maman absente et la maman retrouvée. Ce processus est très important car il aide l’enfant à intégrer ses pulsions destructrices qui naissent de la soudaine absence et de l’incompréhension qui en découle, voire même d’une possible culpabilité. Le nouveau né se trouve aux prises avec une difficile pulsions à deux têtes : amour quand le sein est là/dissension quand le sein s’absente. Le processus de recréation du sein dans l’espace de l’aire intermédiaire l’introduit dans la symbolique de tous. Recréer le sein absent c’est déjà s’introduire au processus de la lecture car la lecture que fait-elle donc que de recréer le monde absent ? La lecture est une fabuleuse négociation avec l’absence et avec nos pulsions destructrices qui peuvent naître de cette absence mal tolérée.

 

Donc, j’oserai dire qu’une des causes de l’illettrisme est peut-être « un ratage » à l’époque de la mise en place de l’aire intermédiaire, ratage qui va se répéter lorsque la vie malmène l’enfant par des ruptures difficiles : deuil, exil, séparation parentale, violence sociale, exclusion etc. Le ratage n’est ni du fait de la mère ni du fait de l’enfant mais souvent d’évènements traumatisants pour l’une comme pour l’autre.

 

La mise en place de l’aire intermédiaire constitue notre paire de chaussures pour la vie. Si nous avons un caillou dans nos chaussures nous avons du mal à  recréer le monde, à marcher avec tous. C’est à ce caillou, voire même à ce rocher que nous devons être attentifs pour comprendre ce qui fait illettrisme de l’enfant. Je suis convaincue qu’une des causes de l’illettrisme est une séparation mal vécue et une difficile négociation avec la pulsion amour/dissension tel que la décrit Winnicott

 

Je pense que les difficultés du lire viennent des difficultés à grandir et à transformer la lacune crée par la séparation en alphabet, en symbolique, le symbolique étant le couple absence/présence constitutif du petit homme qu’est l’enfant. L'illettrisme est une maladie de l'absence, une maladie de la séparation, une maladie de la vie.

 

J’insiste : cela n’exclue nullement les autres causes de l’illettrisme car les difficultés à grandir sont multiples et c’est ce multiple là qui occupent tant et tant de chercheurs.

 

Je veux ajouter encore que la principale cause de l’illettrisme est une cause politique. Il est urgent de donner aux chercheurs les possibilités de chercher et surtout de trouver.

 

MJC

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche