Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 16:18

28.La toupie.


Je regarde mon petit fils de deux ans. Il est assis à même le sol ; autour de lui, sa collection de livres ; il en prend un, puis un autre, puis un autre encore.  En pleine activité, il les ouvre tous un à un. Je lui dis en riant : tu  es comme ta grand-mère , tu lis tous tes livres à la fois !


C’est vrai, je peux faire ainsi.


Ma chambre de travail, ma table de travail connaissent l’alternance de mouvances contradictoires : parfois très bien rangés, parfois dans le désordre des papiers et des livres qui s’empilent, se mêlent, s’enchevêtrent. En ce moment, c’est le désordre complet !.

 

Pêle-mêle,  deux carnets de lecture, un cahier de notes, un plan pour un journal de ma vie associative, des adresses d’organismes de formation et des livres partout : tous commencés !

La création à fleur de peau de Charles Gardou et Emmanuelle Saucourt,  Littérature et Société de Cesare Pavese, toujours de Cesare Pavese Le métier de vivre Tomes I et II,  deux biographies sur Winnicott, une de F. Robert Rodman, Winnicott, sa vie son oeuvre, une d’Adam Phillips Winnicott ou le choix de la solitude, le dernier numéro d’Empan Virginie Lydie Paroles clandestines (Cimade) ; ça pour ma chambre de travail .


 Dans ma chambre à coucher, près de mon lit sont également commencés Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès, le tome II  du journal de Roger Martin du Gard, et le livre de Laure Adler, Les femmes qui écrivent vivent dangereusement, Jeaanne Benameur, Les mains libres et Laver les ombres. Des crayons noirs et des post-it de partout.... Bref un chat n’y retrouverait pas ses petits !


A côté de ceux-là, mes livres, dans mon espace de vie, deux projets d’écriture dans ma tête : Mon noyau de nuit et de lumière et un nouveau roman qui m’habite : pour le moment, je n’en ai que le titre  - Le temps de l’ambre-  et son héroïne Eloïse. Inutile de vous dire que tout reste à faire !


Cette fébrilité, cette activité, douloureuse, intempestive, bruyante, encombrante et stérile m’est parfois nécessaire. Quelque chose en moi bouillonne qui ralentit la création, me noie, me submerge.  En ce qui me concerne, toute création demande de l’ordre, de la rigueur, de la sagesse intérieure, de la presque immobilité. Les moments où je crée le mieux sont les moments où ma chambre de travail est bien rangée. Ma chambre de travail et ma tête. Pourquoi alors tant de mouvement m’est parfois nécessaire ?  Pourquoi alors mon petit-fils qui aime tant qu’on lui raconte une histoire du début à la fin, sans sauter une virgule aime-t-il lui aussi ouvrir tous ses livres à la fois ?  Qu’est-ce qui rend impossible le choix ?


Je vais vous décevoir : je ne sais pas.


Je vais chercher du côté du manque. Nous sommes pétris de manque et de désir et le livre vient s’inscrire là. Il nous prend par la main et nous dit voilà le monde est là, dans mes pages, dans le temps de ma métaphore qui se fait tienne dans le temps de ton désir.


Mais soudain le monde devient métonymie, se déplace, me déplace, glisse, n’en finit pas de glisser et mon désir devient toupie, toboggan, je perds mon centre de gravité, quelque chose d’inconnu de moi m’inquiète, me tourmente. Je ne suis plus que manque insatiable et c’est pour cela que dans ces moments que j’appelle « ma période -toupie » je ne peux créer. Le sol des mes pages se dérobe, le ciel de mes livres me tombent sur la tête, mes projets s’échappent de mon âme incertaine, balbutiante, trébuchante. Alors, angoissée je ne suis plus que solitude. Le livre a perdu. Il ne peut plus être mon doudou bienfaisant, il ne peut plus être ma métaphore ni celle de l’auteur, ni celle du monde. Je bouge trop. Je glisse trop. Je tourne trop


Soudain, je regarde mon petit-fils et je m’interroge : de quelle solitude témoigne son activité fébrile lors de  l’ouverture de tous ses livres à la fois ? Grand-mère aimante, je m’inquiète, je le prends par la main, l’assieds sur mes genoux et je lui dis tendrement 


« Viens, je vais te raconter une histoire ». Il ferme ses livres et en choisit un, un seul. Le livre a gagné. Le livre et ma tendresse. La tendresse et les livres ça va bien ensemble. Je le sais de mon expérience des ateliers. La tendresse, l’amitié, la cordialité, la convivialité, la chaleur dans le partage des livres..


Mais à moi, qui va me raconter une histoire ? Je suis trop grande... Alors, je vais me prendre en charge moi-même,   lire et écrire, afin de construire, de  me construire. je vais ranger mon bureau et faire place nette à la création, je vais cesser de faire la toupie afin de


Je m’immobilise,  je réfléchis, je m’interroge.


Qu’est-ce donc qui me tourmente en ce moment ?  J’associe, je cherche, je plonge en moi-même à vingt mille lieux de profondeur et enfin, je trouve ! Je respire un grand coup, la toupie ralentit, les livres s’immobilisent, mon coeur reprend sa respiration


Sur le tableau de ma chambre de travail, je peux maintenant écrire mes priorités :


- Note de lecture pour Empan :Winnicott, sa vie, son oeuvre

- Journal pour l’asso

- lister organismes de formations et les contacter.

- Le ciel d’Eloise


Le reste, je range !


Dans ma chambre à coucher :


- Pour le matin : Le journal de Roger Martin du Gard

- Pour le soir : là où les tigres sont chez eux.


Le reste, je range !


Pour définitivement m’apaiser, j’écoute mon livre audio favori Bébé Jazz. C’est magnifique de douceur, de lenteur, de tristesse  et je me laisse porter par la caresse du temps apaisé, par la tendresse du temps retrouvé. Celui de la création.


Dans l’harmonie retrouvée, dans l’attente de tous, mes livres, leurs auteurs mes amis,  dans leur manque, je   d’avancer sur le fil de ma vie, écrivaine. continuerai


A demain,

13 mars 2009


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-José Colet - dans Mon noyau de nuit et de lumière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Inventeurs de lectures
  • Inventeurs de lectures
  • : recherches sur la lecture, les ateliers de lectures et partage de livres
  • Contact

Mes publications

telechargement.jpg


 



Recherche